Martin Mukonkole : « Le format du dialogue tel que présenté par Kabila est anticonstitutionnel »

0
898

L’opposant Martin Mukonkole s’est confié à politico.cd pour évoquer le dialogue politique prôné par la Majorité Présidentielle.

« Nous avons toujours soutenu que le dialogue tel que convoqué par le chef de l’Etat est anticonstitutionnel parce que l’ordre du jour n’a rien avoir avec la situation politique de l’heure. S’agissant de la position de l’ONU et des USA, cela amène une autre précision conformément à la résolution 2211 du conseil de sécurité de l’ONU qui réclame la transparence et la crédibilité dans le processus électoral. »

Il n’est pas contre le dialogue, mais…

« Il faut avant tout mettre tout le monde d’accord afin d’organiser les élections dans le délai constitutionnel. Les Etats unis ont donc rejoint notre position initiale qui consiste en une tripartite CENI, Majorité-Opposition. Nous ne trouvons pas d’inconvénient de pouvoir dialoguer dans le cadre de la tripartite afin de mettre tout le monde d’accord. »

Martin Mukonkole pense que c’est possible d’organiser le délai dans le délai

« Concernant la question du fichier électoral, rappelez-vous que Ngoyi Mulunda a révisé ce fichier au mois d’avril 2011 pour organiser les élections en novembre. Tout est possible. Nangaa doit être réaliste afin d’organiser les élections dans le délai en prenant en compte la question des nouveaux majeurs, le vote de la diaspora et élagués les électeurs décédés, conformément au rapport de l’OIF. Tout est possible. C’est seulement la volonté politique qui compte. »

Député national, Martin Mukonkole est depuis 19 mars dernier Secrétaire Général de l’Union Démocratique Africaine (UDA).