lundi, septembre 14, 2020
DRC
10,390
Personnes infectées
Updated on 14 September 2020 à 9:59 9 h 59 min
DRC
370
Personnes en soins
Updated on 14 September 2020 à 9:59 9 h 59 min
DRC
9,756
Personnes guéries
Updated on 14 September 2020 à 9:59 9 h 59 min
DRC
264
Personnes mortes
Updated on 14 September 2020 à 9:59 9 h 59 min

Election : Après avoir chanté Kabila et Faure Eyadema, Koffi chante Sassou

- Publicité-

Musique et politique en RDC ont toujours marché main dans la main soit pour des raisons de lutte comme pendant la période de l’indépendance soit pour des projets de propagande comme pendant le régime de Joseph Mobutu ou de Laurent Kabila. Si Werrason, Papa Wemba, JB Mpiana et d’autres grandes stars de la chanson congolaise se sont prêtées à ce jeu lors des élections de 2006 ou celles de 2011, il y en a un qui en fait une spécialité en période électorale et ce, au niveau africain. Lui, c’est Koffi Olomide.

Fort du succès de sa chanson Selfie (6 millions de vus sur Youtube), le Grand Mopao s’invite à la campagne électorale au Congo Brazzaville. Le chanteur congolais vient de lancer une chanson de campagne au profit du Président-sortant Dénis Sassou Nguesso. Dans cette chanson de 7 minutes intitulée Selfie Sassou. On peut entendre des messages comme « Dieu a envoyé Sassou pour travailler pour le Congo » ou encore « Pour que le Congo se développe il faut voter pour Sassou ». Il ne se limite pas à chanter les louanges du Président du Congo-Brazza. Il va plus jusqu’à titiller les adversaires de celui-ci: « Celui qui va voter pour un autre candidat n’aime pas le Congo », chante-t-il.

Koffi ne se limite pas qu’en Afrique centrale. On se souvient qu’il avait également chanté pour Faure Eyadema en 2009, une fois de plus en pleine période électorale. Comme d’habitude, il n’avait pas ménagé ses danseuses et chanteurs pour dire aux Togolais qu’ « au Togo pour être bien, après la bible il faut le maïs et pour avoir le maïs il faut Faure Eyedema ». Dans la même chanson. Il insiste que Faure Eyadema est l’enfant du pays et qu’avec Faure Eyedema la paix, les salaires, l’unité sont garantis ».

Qui a dit que nul n’est prophète en son pays ?

Deux ans plus tard, c’est Joseph Kabila qui va recourir au talent et au succès du Mopao. « Parce que son amour pour le Congo a fait ses preuves, Koffi chante Kabila », débute la chanson. « Qu’on nous tue. Nous serons toujours derrière Kabila (…) Il a accepté 4 vice-présidents pour que le Congo soit en paix. Ce fauteuil est pour le Rais. C’est fauteuil, c’est pour Kabila. »

L’histoire retiendra que le même Koffi a également chanté contre la révision constitutionnelle en RDC.

- Advertisement -

Surenchère ou divorce avec le clan Kabila ? Les prochains jours nous le diront. En attendant, c’est Sassou qui se régale.

 

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...