samedi, janvier 16, 2021
DRC
20,556
Personnes infectées
Updated on 15 January 2021 à 23:40 23 h 40 min
DRC
5,154
Personnes en soins
Updated on 15 January 2021 à 23:40 23 h 40 min
DRC
14,774
Personnes guéries
Updated on 15 January 2021 à 23:40 23 h 40 min
DRC
628
Personnes mortes
Updated on 15 January 2021 à 23:40 23 h 40 min

Caricature : L’affaire Diomi vue d’ici

- Publicité-

L’affaire fait couler encre et salive. Diomi Ndongala aurait violé (encore ?) une mineure et cette fois-ci depuis sa cellule de prison à Makala. Cette information diffusée le samedi 12 sur le site internet du journal C-News est immédiatement démentie par Démocratie Chrétienne, le parti de Diomi. Il s’en suivra une vidéo publiée le dimanche sur Youtube qui présente cette fois la présumée victime. On y voit une dame se présentant comme Bola Bakole Mirfa et qui aurait 29 ans. Elle dit n’avoir pas été violée et que c’est depuis 3 ans qu’elle fréquente Diomi dans sa cellule pour, selon elle, des séances de prière.
C’est Alexis Thambwe Mwamba, le ministre congolais de la Justice et des Droits humains, qui viendra calmer tout le monde.
« L’accusation selon laquelle Diomi Ndongala a violé une mineure dans sa cellule à Makala est fausse. Il a reçu une visiteuse adulte, âgée de 28 ans, et rien de répréhensible ne s’est passé lors de cette visite », selon Alexis Thambwe interviewée par la journaliste Habibou Bangré, journaliste francaise basée à Kinshasa et travaillant pour plusieurs médias hexagonaux.
Notre caricaturiste s’est penché sur cette affaire

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection