vendredi, octobre 2, 2020
DRC
10,729
Personnes infectées
Updated on 2 October 2020 à 19:06 19 h 06 min
DRC
274
Personnes en soins
Updated on 2 October 2020 à 19:06 19 h 06 min
DRC
10,183
Personnes guéries
Updated on 2 October 2020 à 19:06 19 h 06 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 2 October 2020 à 19:06 19 h 06 min

RDC: Dialogue, Culte œcuménique et absence des catholiques: le Pasteur Mugalu se lâche au micro de Politico.cd !

- Publicité-

« L’opinion doit savoir qu’on ne peut pas dialoguer sans réconcilier les esprits et on ne peut pas réconcilier les esprits si les âmes n’ont pas la paix qui ne peut être donnée que par Dieu. La rancune, l’amertume, la vengeance, etc. viennent du régime alimentaire du corbeau. Il y a des gens qui parlent dans les médias, pendant que leurs propres salives deviennent amères. Ce genre des personnes ne sont pas connectés au régime alimentaire de la douceur, de l’amour patriotique, de la paix, etc. »

C’est en ces termes que le Chef de la maison civile du Chef de l’État, le pasteur Théodore Mugalu, a d’entrée de jeu répondu aux accusations des opposants au Dialogue.

Pour lui, la RDC doit suivre l’exemple des Etats-Unis qui ont utilisé le surnaturel impérissable pour bâtir un pays périssable. Ainsi, les serviteurs de Dieu sont allés au stade avec la vision perpétuelle d’un Congo qui existe depuis 1885 jusqu’aux années 2040 ou 2060 si l’enlèvement n’est pas encore là, a-t-il déclaré à politico.cd

Au sujet du melting-pot observé le jour de la réunion de prière le samedi 5 février 2016 où les églises dites de réveil se sont mélangées aux autres églises traditionnelles protestantes, kimbanguistes, voire musulmanes, Mugalu a évoqué le livre de Genèse : les fils d’Abraham, Isaac et Ismaël, avaient décidé d’enterrer la hache de guerre, avant d’enterrer leur père. C’est l’exemple que le Congo doit suivre pour enterrer la nation de la haine, de la vengeance et de l’amertume.

Rappelant l’appel du Chef de l’État, lors du nouvel An dernier et du 28 novembre 2015, qui invitait les sages et ceux qui savent prier d’apporter leurs conseils et prières ferventes, Théodore Mugalu a souligné que cette exhortation a été suivie par les hommes de Dieu.

« Je le suivais de loin, les sacrificateurs n’ont pas les choses au hasard, car après la marche de procession, les nuages de pluie se sont rassemblés comme à la mer Rouge, puis au milieu du stade dès qu’on a prié l’onction est descendue ! Si c’était une question temporelle et cosmique, les gens allaient fuir la pluie, mais ici les gens sont descendus sous l’averse et chantaient. Moi, ça m’a fait pleurer… » a-t-il déclaré avec, soulignant que les hommes de Dieu ont prié sur une carte représentant les 450 tribus de la RDC et le drapeau du pays.

Concernant l’absence de l’église catholique, le pasteur Théodore Mugalu a répondu qu’il faudrait leur poser la question, car l’invitation a été faite par le discours et l’Ordonnance du Chef de l’État.

« La majorité des participants, c’était des églises de réveil, kimbanguistes, etc. mais il y avait quand même au moins 30% des fidèles catholiques au stade. Les dignitaires n’étaient pas là, mais les croyants oui… » va-t-il conclure.

- Advertisement -
- Advertisement -

1 COMMENTAIRE

  1. Le bon pasteur dit: « L’opinion doit savoir qu’on ne peut pas dialoguer sans réconcilier les esprits et on ne peut pas réconcilier les esprits si les âmes n’ont pas la paix qui ne peut être donnée que par Dieu. La rancune, l’amertume, la vengeance, etc. viennent du régime alimentaire du corbeau. Il y a des gens qui parlent dans les médias, pendant que leurs propres salives deviennent amères. Ce genre des personnes ne sont pas connectés au régime alimentaire de la douceur, de l’amour patriotique, de la paix, etc. »
    Je suis d’accord, mais je dis aussi qu’il y a un moyen radical d’éviter la haine et la vengeance : NE PAS CAUSER DU TORT A AUTRUI.
    Là, le bon pasteur pourrait-il jurer sur sa bible (s’il en a encore une) que son camp politique actuel est nourri de douceur, d’amour et de paix?
    La vengeance est un acte d’attaque d’un individu contre un second, motivée par une action antérieure du second, perçue comme négative (concurrence ou préjudice) par le premier. Il peut s’agir de personnes, de personnes morales, de groupes familiaux ou ethniques, d’institutions, notamment pour le second individu.
    La vengeance peut provenir de la frustration (justifiée ou non) et est un acte d’origine émotionnelle (qui peut être ou non passionnel) auquel on ne peut se soustraire. La justice publique a très tôt servi à juguler la vengeance, ou « justice privée », souvent destructrice de société (mais qui peut aussi construire une communauté, unie par ce désir commun). De ce fait, les textes de lois les plus anciens, décrivent une forme de loi du Talion, dans le but de définir une réponse proportionnée au tort causé par l’agresseur. (Wikipédia)
    On peut s’interroger tout de même: qu’est-ce qui, selon le bon pasteur, pourrait motiver la vengeance et la haine qu’il redoute tant?
    Arrêter ces actions négatives pourrait-il vider toute pertinence de la vengeance redoutée?
    Le bon pasteur peut-il prêcher maintenant l’arrêt des actions qui risqueraient de susciter plus tard vengeance?
    Je me rappelle juste, pour terminer, que la RDC est un Etat laïc, fondée sur sa Constitution qui règle tous les comportements.
    Sans polémique.
    R. Kavugho, 22 ans.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...