PUBLICITÉ

Élections des gouverneurs : la VSV accuse la MP de corruption et des menaces à l’endroit des députés provinciaux

L’ONG la Voix des sans voix (VSV) accuse, dans un communiqué, la majorité présidentielle de convoquer à Kinshasa des députés provinciaux de la majorité ou de l’opposition pour leur donner des consignes de vote en échange d’argent ou d’intimidations et de menaces en vue des élections des gouverneurs prévues à la fin du mois.

Pour Alain Atundu, porte-parole de la Majorité, ce sont des accusations malveillantes et calomnieuses:

- Publicité-

« Cela est conforme à l’éthique professionnelle. Notre charte nous dit que nous devons créer un mouvement cohérent et compétitif par rapport aux enjeux et situations futurs. Il est évident que devant le mensonge nous devons avoir notre unité parmi les députés pour que les candidats de la majorité fassent les pleins des tous les députés de la majorité. La majorité présidentielle une plateforme organisée dans l’ensemble du pays. Et lorsqu’il y a un enjeu national et/ou provincial, les instructions sont données pour que les intérêts de la famille soient protégés. »

Créée en 1983, la Voix des Sans-Voix pour les droits de l’homme (VSV) est ONG de défense des droits de l’homme basée à Kinshasa-Ngaliema, (RDC).

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

EN CONTINU