lundi, janvier 18, 2021
DRC
21,060
Personnes infectées
Updated on 18 January 2021 à 17:47 17 h 47 min
DRC
5,616
Personnes en soins
Updated on 18 January 2021 à 17:47 17 h 47 min
DRC
14,810
Personnes guéries
Updated on 18 January 2021 à 17:47 17 h 47 min
DRC
634
Personnes mortes
Updated on 18 January 2021 à 17:47 17 h 47 min

10 choses pour comprendre la LUCHA

- Publicité-

Certains de ses membres sont en prison et d’autres en liberté, la LUCHA (Lutte pour les changements) fait parler d’elle. Qualifié de mouvement « anarchiste, qui veut le chaos » par le gouvernement de la RDC, la LUCHA a reçu le soutien notamment des plusieurs chancelleries occidentales et ONG.  Mais quel est ce groupe? Comment est-il structuré? Qui le finance? Politico.CD a enquêté:

  1. Mouvement né à Goma en mai 2012 à l’occasion de la journée de l’emploi. Des jeunes diplômés qui détournent la journée de l’emploi en la dénommant journée du chômage. Ils étaient descendus dans la rue avec des messages exigeant l’emploi pour les jeunes.
  2. Les membres fondateurs de Lucha viennent des plusieurs associations. La plus part d’entre eux sont des anciens d’une ASBL du nom de MIC (Mouvement International pour le Changement).
  3. Au départ, le mouvement s’intéressait plus aux problèmes sociaux avant de s’intéresser aux droits civils et politiques.
  4. Le mouvement est connu à Goma grâce à une grande campagne sur l’accès à l’eau, un plaidoyer pour la construction des routes. A cet effet, des jeunes s’étaient par exemple mobilisés pour passer trois nuits devant l’assemblée provinciale. A l’occasion des multiples attaques de Goma par les différentes rébellions, la Lucha avait par exemple organisé un deuil géant en mémoireLUCHA des morts causés par la guerre.
  5. Le mouvement n’a pas un président, malgré la présence des membres fondateurs. Il est géré cependant des coordinateurs éphémères: des bénévoles qui acceptent de piloter une action et dont l’autorité s’évapore juste après l’action.
  6. A la veille de chaque action, il s’organise une veillée de préparation. A cette occasion, chaque membre apporte sa petite collation.
  7. Le mouvement tend à se professionnaliser avec l’installation des cellules (communication, sensibilisation, plaidoyer, etc.)
  8. La LUCHA se finance grâce aux cotisations des membres. Cette cotisation est fixée à 1000 FC par action. Le mode opératoire du mouvement est low cost : calicots, marqueurs, etc.
  9. Aujourd’hui, la LUCHA est présente à Goma, à Beni, à Bukavu et maintenant à Kinshasa
  10. La LUCHA n’est pas une ONG. Elle n’a ni statuts ni règlement d’ordre intérieur. Cependant, il existe aujourd’hui un débat interne sur le développement du mouvement en association.
- Advertisement -
- Advertisement -

3 Commentaires

Comments are closed.

notre sélection