La goutte d’eau qui a fait déborder le vase pour que Fondation Bill Clinton pour la paix monte sur ses quatre chevaux consiste au crime commis, le samedi 14 juillet 2018 à Kinshasa, par la garde du corps d’un major. Les faits se sont déroulés à Kasa-Vubu, une commune située au centre de la capitale de la République démocratique du Congo (RDC).

En effet, le samedi dernier à 17h 30’, au moment où les yeux étaient rivés sur les écrans en vue de connaître qui occupera la troisième place dans la compétition de la coupe du monde 2018, un major de la PNC à bord d’une voiture marque Toyota de couleur grise, communément appelé « Ketch » à Kinshasa, passait sur l’avenue Maringa située dans la commune de Kasa-Vubu. Subitement, la garde soumise à sa sécurité est sortie du véhicule pour tirer en l’air et à bout portant sur des civils non armés. Sur le champ, un jeune homme de 27 ans, nommé François est mort. Trois autres personnes ont été grièvement blessées et acheminées à l’hôpital pour des soins.

Choquée par cette attitude, la FCBP interpelle l’Autorité compétente et lui demande d’entreprendre des poursuites judiciaires contre cette garde pour « meurtre et blessure », ainsi que son chef pour « non-assistance aux personnes en danger », car présent sur le lieu du crime.

JAW