Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

dimanche, mai 31, 2020
DRC
3,070
Personnes infectées
Updated on 31 May 2020 à 12:26 12 h 26 min
DRC
2,550
Personnes en soins
Updated on 31 May 2020 à 12:26 12 h 26 min
DRC
448
Personnes guéries
Updated on 31 May 2020 à 12:26 12 h 26 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 31 May 2020 à 12:26 12 h 26 min

Comprendre la nouvelle affaire Bamaros-Kamerhe-Sococ

Dans la saga judiciaire autour du programme de 100 jours du président Félix Tshisekedi en République démocratique du Congo, Vital Kamerhe, le puissant directeur de cabinet du Chef de l’Etat congolais, voit une autre affaire s’ajouter dans son panier à scandale. Celle-ci implique le Directeur d’un fonds routier et un homme d’affaire de Goma, dans l’est du pays. Décryptage.

Le lundi 13 avril, des éléments de la police nationale congolaise ont mis la main sur Modeste Makabuza, un « baobab » des affaires dans le Nord-Kivu. Il est le patron de la société SOCOC. Ce dernier est rapidement placé en détention à la prison de Munzenze à Goma, en attendant son transfèrement à Kinshasa. Le mandat d’arrêt le concernant fait mention du détournement de fonds publics alloués aux travaux d’asphaltage des routes aux Nord-Kivu, du Sud-Kivu et du Kasaï.

Depuis le week-end dernier, le Patron de la SOCO  a étrangement lancé une campagne de com’ en faisant visiter les journalistes et autres professionnels des médias, les travaux de construction et de modernisation des plusieurs routes à travers Goma. Modeste Makabuza affirme alors que ces travaux s’inscrivent dans le cadre du programme de 100 jours du président de la Félix Tshisekedi, pour lesquels SOCOC a signé un contrat avec le gouvernement central par l’entremise de l’OVD, qui est le maître d’ouvrage délégué. « C’est dans le programme de 100 jours que la SOCOC avait décroché le marché d’exécution de 12,522 km à Goma et 20 km à Bukavu », précise l’Ingénieur Jacques Amani, directeur technique de SOCOC.

- Publicité-

Son arrestation intervient après celle de Fulgence Bamaros à Kinshasa. Directeur Général du Fonds National d’Entretien Routier (FONER), cet homme très riche et des discret, a été arrêté sur ordre du Parquet du parquet général près la cour d’appel de Kinshasa/Gombe. Lui aussi est soupçonné dans une affaire de détournement de fonds. La même que celle du patron de SOCOC.

Que reproche-t-on au Directeur général de SOCOC?

Cependant, contrairement à ce que la Société SOCOC a affirmé lors de son action de communication, le réseau routier de la ville de Goma n’a pas et financé par ses animateurs. Il a été financé a 60% par l’Union Européenne-Banque Mondiale (32 KM), par le FONER pour 27% (14 KM) et par les pétroliers pour 13% (7 KM). La contribution des pétroliers est constituée de la retenue sur chaque mètre cube de carburant importé d’un montant autorisé par le Gouvernement Provincial.

Sur « instruction et insistance » du Directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi, Vital KAMERHE, l’Office des Voiries et Drainage (OVD) a signé un contrat avec le FONER pour la construction de 10 KM de routes dans la ville de Goma et 20 KM dans la Ville de Bukavu. Si, jusqu’ici, il n’y a rien de louche. Mais le bât blesse lorsque l’OVD confie la charge à la SOCOC (Société de Construction du Congo) pour exécuter ces travaux, avec une surfacturation manifeste.

En effet, ce contrat portant sur une somme de USD 66 millions ne concerne donc pas les villes de Mbuji-Mayi et Kananga qui ont pourtant étaient évoquées auparavant pour arracher cet accord. « Le but était de faire valider au chef de l’État cette supercherie pour lui arracher l’accord verbal« , fustige une source judiciaire joint par POLITICO.CD. Au coût de USD 66 millions pour 30 KM (10 KM à Goma et 20 KM à Bukavu ), le prix moyen par KM est de USD 2 millions 200 mille, alors que le coût moyen pour la construction de 1 KM est évalué à USD 1 million en zone urbaine. « C’est qui est plus grave, la Ville de Goma, ayant un sol volcanique et pierreux, demandera moins de matériaux et travaux que les autres routes« , ajoute notre source dans un document envoyé à la rédaction.

Pour cette opération, la banque commerciale Trust Merchant Bank, de l’homme d’affaires Robert Levi, est sérieusement intervenue. En effet, selon une deuxième source judiciaire du Parquet du parquet général près la cour d’appel de Kinshasa/Gombe où cette affaire est instruction, cette banque a procédé au financement de la totalité du montant (USD 66 millions) sur base du fait que ce montant sera remboursé par le FONER durant 27 mois consécutifs, à raison de USD 2 millions 500 mille par mois représenté dans les traites bancaires. « Le premier paiement a eu lieu le 25 août 2019, les autres suivront chaque le 25 durant 27 mois. Dans un premier temps, le FONER a signé 12 retraits bancaires pour un total de USD 30 millions« , explique ce juge au Parquet de Gombe à Kinshasa.

publicité

Or des informations en notre possession font état d’un document signé par le Directeur de cabinet du chef de l’Etat Vital Kamerhe le 18 juin 2019 en réponse à une demande d’accompagnement de financement d’un projet économique sollicité par M. Mukuangu Nkombo doudou, gérant de l’entreprise Zawal non autrement identifiés ayant son siège sur Mondjiba dans la commune de Ngaliema à Kinshasa. Dans un document exclusif parvenu à Politico.cd, Vital Kamerhe au nom du chef de l’Etat, instruit le FONER d’allouer mensuellement et pendant 12 mois la somme de USD 2 millions, pendant une période de 12 mois, à Mukuangu Nkombo pour la construction des dépôts et stations-services de carburant à Mbujimayi, Kananga et Mwene-Ditu, soit un montant total de USD 24 millions. Or il s’avère que ces fonds décaissés par la FONER sont allés logés directement dans les caisses de SOCOC dont le DG Makabuza est un proche du Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe.

Se sentant menacé au vu des arrestations de Fulgence Bamaros et de Vital Kamerhe, la SOCOC publier une série d’articles dans les médias montrant que les chantiers en cours font partie du programme de 100 jours du chef de l’Etat alors que la seule route concernée dans ce programme est celle de Goma-Walikale.

Une nouvelle affaire dans le dos de Kamerhe

Le Directeur de cabinet du président Tshisekedi est en prison depuis le 08 avril. La justice congolaise l’a placé en détention préventive dans une autre affaire des logements sociaux où quelques 47 millions de dollars manquent à l’appel. Vital Kamerhe doit également répondre à une autre affaire de faux médicaments, où 10 millions de dollars ont été déboursé par le trésor public.

L’allié du Chef de l’Etat congolais continue de clamer son innocence, affirmant que son arrestation fait partie d’une campagne politique visant à le « disqualifier » de la présidentielle de 2023. Car, selon un accord politique conclu avec le président Tshisekedi, ce dernier doit soutenir sa candidature à cette élection.

Mais cette nouvelle vague d’arrestations dans cette nouvelle affaire de Goma est saluée par les organisations de défense des droits de l’homme. Ida Sawyer, de Human Right Watch, affirme que ces arrestations constituent des étapes importantes dans la lutte contre la corruption. « Les arrestations du chef de cabinet du président Tshisekedi, Vital Kamerhe, du directeur du fonds routier national Fulgence Lobota et de l’homme d’affaires Modeste Makabuza pour allégations de détournement de fonds publics pourraient constituer des étapes importantes dans la lutte contre la corruption, » a-t-elle dit dans un tweet.

- Publlicité-

Elle souhaite que la justice soit indépendante et que le droit des accusés soient respectés. « Le détournement de fonds publics dans DRC devrait être puni et les responsables devraient être tenus responsables. Mais il est crucial que le pouvoir judiciaire puisse agir de manière indépendante, que les droits des accusés soient respectés et qu’ils bénéficient tous de procès équitables et crédibles, » a-t-elle recommandé.

Thierry Mfundu

4 Commentaires

  1. Cette bande de voleurs méritent une condamnation à la hauteur des sommes colossales, vertigineuses supposées avoir été dilapidées. Ces individus sont les ennemis du peuple congolais. La pauvreté du peuple, c’est leur dernier soucis. Leur préoccupation : profiter de leur position pour s’enrichir au profit de leur famille….
    La justice doit être implacable.
    Un dossier à suivre.

    • Bien dit. Il fallait aussi relire ton propre commentaire avant de le poster.
      Qu’est-ce que ça signifie:  » qui ne sont dignes de vous »? Voulais-tu dire : » qui ne sont PAS dignes de vous »?

  2. Finalement, on veut quoi sur Kamerhe car c’est comme si la justice ne voyait que lui pendant plus de 18 ans des règnes, mais il faudrait que les enquêtes se terminent avant de l’interpeller car c’est comme si ces dernières n’ont pas encore prit fin. Car le nom de Kamerhe cacherait toute une foret derrière-lui.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...

POLITICO.CD a besoin de vous!

Contrairement à de nombreuses organisations de presse, nous ne diffusons pas d’informations sponsorisées. Ainsi, nous avons besoin de vos contributions pour continuer à démocratiser l’accès à l’information en RDC, si précieuse et essentielle pour protéger notre indépendance éditoriale.

Les + récents

L’ambassadeur des USA en RDC salue l’arrestation de +, un des puissants chefs de la milice Kamuina Nsapu

L'ambassadeur des USA en RDC, Mike Hammer salue l'arrestation de Trésor Mputu, un des puissants chefs de la milice Kamuina Nsapu.

Covid-19 au Sud-Kivu : la commune d’Ibanda en confinement total à partir de ce lundi 01 juin

Face à l'augmentation des cas de covid-19 à Bukavu au Sud-Kivu, soit de 4 à 16 cas et puis de 16 à...

Kinshasa: Travaux d’aménagement des marchés municipaux pour accueillir les vendeurs du marché central

Dans le cadre de l'opération "Kinshasa Bopeto" , initiée par Gentiny Ngobila Mbaka, l'hôtel de ville de Kinshasa a entrepris les travaux...