Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

samedi, juin 6, 2020
DRC
3,764
Personnes infectées
Updated on 6 June 2020 à 7:33 7 h 33 min
DRC
3,171
Personnes en soins
Updated on 6 June 2020 à 7:33 7 h 33 min
DRC
512
Personnes guéries
Updated on 6 June 2020 à 7:33 7 h 33 min
DRC
81
Personnes mortes
Updated on 6 June 2020 à 7:33 7 h 33 min

« Débarrassez-vous de la peur », Étienne Tshisekedi [Tribune]

C’est par ces mots magiques que le Lider Maximo a démystifié la dictature de feu Maréchal Mobutu et toutes celles qui l’ont suivie. Mais à l’entendre avec une oreille attentive, il s’agissait de se débarrasser de la peur en général contre tout ce qui peut porter atteintes aux libertés fondamentales de l’homme congolais et à son existence en tant qu’homme.

Il y a deux jours, Antonio Guterres est monté au créneau pour réclamer 3 mille milliards de dollars américains en faveur de l’Afrique faute de quoi, 10 millions d’africains allaient périr de Coronavirus. Sur quelles données crédibles s’est basé le SG de l’ONU pour annoncer ces chiffres ?

Mes interrogations se sont faites plus inquiétantes quant à ce, dans la mesure où Monsieur Guterres dirige une organisation qui a empoché chaque année, et pendant plus de 20 ans, plus de 1,5 milliards de dollars américains, sans que la question sécuritaire á laquelle ces milliards étaient destinés ne trouve solution durable en RDC. Des milices et rébellions se sont multipliées à l’est de la RDC et des civils continuent à être massacrés en cascade sous la barbe des casques bleues.

Pourtant!

Les récentes recherches de l’épigénétique menées par des chercheurs américains Kerry Ressier et Brian Dias de l’Université Emory d’Atlanta, démontrent que notre ADN transmet nos souvenirs à notre progéniture de génération en génération.

En ce qui concerne la RDC, on peut se rappeler que parmi ces souvenirs, il y a notamment ceux liés aux multiples épidémies auxquelles ce pays a eu à faire face : la lèpre, le choléra, la maladie du sommeil, la variole, la malaria, la maladie á virus ebola. La réaction de l’organisme d’un congolais qui jadis a été guéri de la malaria, ne sera pas forcément la même que celle d’un américains qui n’en a jamais souffert.

Pourtant

On nous renseigne par ailleurs que s’il existe une mondialisation des moyens de
communication, les écosystèmes, eux, ne sont pas mondialisés. La plupart des maladies sont restées géographiquement localisées, parce
qu’il n’existe pas d’écosystème mondial. La zone intertropicale humide est beaucoup plus fertile en microbes, en plantes et en animaux que la zone polaire, et qu’il ne peut pas y avoir d’épidémie qui
passe facilement de l’une à l’autre du fait des différences d’écosystème,
même si la cible humaine reste semblable. Des cas peuvent être importés,mais leur capacité à se transmettre est différente.

Au 30 mars, 720 mille personnes sont infectées dans le monde dont 142 mille aux USA, au moins 100 mille en Italie, 80 mille en Espagne, 40 mille en France, etc. Avec 34 mille décès au total.

En même temps, 4 mille 282 seulement sont recensés sur le continent africain dont 134 décès. Et le Secrétaire général de l’ONU prédit 10 millions de morts en Afrique dans les prochains mois si les donateurs de l’ONU ne versent pas 3 mille milliards de dollars américains.

Cela nous a fait penser à ces milliards que ces donateurs ont versés depuis des dizaines d’années à ce monsieur et ses prédécesseurs sans qu’ils ne réussissent à rétablir la paix et la sécurité des vieillards, des femmes, et des enfants en RDC.

Notre réflexion devient plus dubitative et perplexe au regard de la controverse créée autour des expériences du docteur professeur Didier Raoul qui non seulement a proposé la chloroquine comme solution au COVID-19 mais l’a aussi expérimentée.

Sûrement que nos scientifiques européens de l’industrie pharmaceutique ont programmé la production d’un vaccin distribuable à l’échelle planétaire. Un business capable de transformer les équilibres économiques mondiaux, mettant ainsi à contribution leurs partenaires onusien dans la mobilisation de l’Afrique comme champ privilégié de l’expérimentation sanitaire, économique, financière.

Je n’affirme rien. Je ne doute pas du caractère périlleux du covid 19 ni des mesures prises jusqu’á présent pour le combattre.J’émets des hypothèses et réfléchis à haute voix pourvu que nous réfléchissons tous sur ce « va-t-en guerre » précipité du SG de l’ONU et l’affirmation du « Ghandi Congolais  » lorsqu’il disait : « Débarrassez-vous de la peur « . Antonio Guterres ne devrait pas nous effrayer.

Ibrahim Sheji, philosophe herméneute

- Publicité -

5 Commentaires

  1. La réflexion de M. Ibrahim Sheji est excellente et mérite d’être soutenue. Je suis tout à fait du même avis que vous, sinon comment comprendre que ce Mr le SG onusien ne dit rien sur comment les chinois et autres ont fait pour vaincre cette maladie et proposer de recourir à leurs remèdes, mais prédit déjà les 10 millions de morts en Afrique. L’OMS s’est empressait de déclarer le coronavirus une pandémie alors que tout le monde sait qu’une pandémie se déclare lorsque l’on a un taux de décès de plus de 11%. Seule l’Italie a atteint le seuil de 6% au plus fort de la maladie. La Chine n’a jamais atteint les 4%. Pourquoi alors déclarer le coronavirus une pandémie ? L’agitation que nous constatons autour de cette maladie montre bien l’intention qu’ont ces messieurs à vouloir nous imposer l’expérimentation d’un vaccin en Afrique dont ils ont tous le mépris. Il faut que nous nous mobilisons pour leur barrer la route et cela dès à présent. Merci pour votre prise de position, Monsieur le Philosophe, nous avons tant besoin de vos réflexions à haute voix.

  2. Je voudrais être membre afin d’informer et d’être informé de tout ce qui se passe dans le monde en général et en Afrique et surtout en RDC en particulier.

  3. Bien réfléchi ,on est plus à l’époque où l’africain était considéré comme cobaye
    Ignorant, faible d’esprit…
    Poussons loin nos réflexions pour ne pas être toujours objet des Avars à petit esprit

  4. Mr Guterrez et ses amis prédisent des millions de morts en Afrique, parce qu’ils savent qu’ils sont en train de préparer un vaccin pour tuer les africains. L’Afrique et la RDC sont pleins d’hommes et femmes intelligents, capables de mettre au point des vaccins et autres médicaments pour traiter les populations africaines. Il faut juste qu’ils croient en eux. Les congolais doivent se débarrasser de cette mentalité qui fait qu-ils se remettent toujours aux mains des européens et asiatiques, alors que chaque année sortent de nos université des hommes et femmes capables de construire leur pays dans tous les domaines. Les responsables tant politiques que scientifiques doivent cesser de recourir toujours à l’argent venant de l’étranger. Imaginez que pour construire un simple caniveau d’évacuation des eaux pluviales, on fait appel aux coopérations belge, japonaise,….j’en passe. C’est une honte! Ce sont les hommes politiques congolais qui , par leur cupidité, font toujours passer le pays le plus riche du monde pour un pays pauvre très endetté!!!! Les postes ministériels doivent être occupés par des experts et non des animateurs politiques qui recrutent dans leurs cabinets, des amis politiques et membres de leurs familles. C’est tout ce comportement des responsables politiques qui démotive les jeunes diplômés et donne des arguments à monsieur Guterrez et ses amis.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...