Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

samedi, juin 6, 2020
DRC
3,764
Personnes infectées
Updated on 6 June 2020 à 8:33 8 h 33 min
DRC
3,171
Personnes en soins
Updated on 6 June 2020 à 8:33 8 h 33 min
DRC
512
Personnes guéries
Updated on 6 June 2020 à 8:33 8 h 33 min
DRC
81
Personnes mortes
Updated on 6 June 2020 à 8:33 8 h 33 min

Coronavirus en RDC : des doutes exprimés dans la population

Deux cas de Coronavirus sont déjà confirmés à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC).
Le premier était annoncé mardi 10 mars, et le second jeudi 12 mars 2020 par le ministre de la santé, Eteni Longondo. Si pour le premier cas il y a eu tergiversations, confusions et incohérences dans la Communication sur l’identité du patient, il n’ en a pas été pour le deuxième. « Il s’agit dun camerounais résidant en RDC qui était de retour le 8 mars, sans fièvre à son arrivée », précise le docteur Eteni Longondo.

Le ministre affirme que cet homme est hospitalisé dans une des formations prévues pour abriter les malades du coronavirus. Le patron du ministère de la santé a par ailleurs annoncé jeudi que les mesures d’hygiène aux frontières, seront renforcées et que les règles d’hygiène seront imposables à tous.

Tout ceci ne convainc pas la population qui a du mal à croire à la présence du Coronavirus au pays de Simon Kimbangu, pour plusieurs raisons. D’abord la confusion dans différentes sorties médiatiques du ministre de la santé qui s’est contredit à trois reprises. Pour certains observateurs, il s’agit d’un marketing affairiste qui tombe au moment où l’organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Union européenne (UE) ont promis de donner chacune plusieurs millions de dollars à chaque pays touché par ce virus ravageur. « Je crois que le ministre crée cette maladie ici juste pour avoir les 19 millions de dollars de l’OMS et une quinzaine autre de l’UE », estime Christian Ngwende, juriste de son état.

Le doute des Congolais est amplifié par moult interviews que le soit disant premier malade accorde aux médias locaux chaque jour. Monsieur Faustin nie être atteint du virus et affirme ne pas présenter ni fièvre, ni toux sèche. Il donne sa version des faits et rassure avoir pris autant de vaccins.

Les Congolais ne croient pas au coronavirus, parce que les médias internationaux n’en parlent pas. Par contre, à Kinshasa, l’unique cas probable a fait grand bruit dans la capitale mais nulle part ailleurs dans le monde. Les grands médias comme l’AFP, Reuters, l’Associated Press ou France 24, qui ont des correspondants à Kinshasa, n’y ont même pas fait allusion.

Et le Congolais lambda de se demander si le ministre n’a pas inventé ce virus au Congo-Kinshasa pour le besoin de la cause.

Sur le plan international, le coronavirus a déjà touché plus de 110 pays dans le monde, près de 130 000 personnes ont été contaminées, déjà plus de 4700 personnes en sont mortes en moins de 2 mois. Chaque pays prend des dispositions pour endiguer ce fléau. C’est le cas des États-Unis qui ont décidé d’arrêter tous les vols en provenance d’Europe. La France elle a décidé de fermer les établissements scolaires et les universités, alors que l’Italie compte déjà plus de 1000 décès. Au Canada, tous les rassemblements de plus de 250 personnes sont interdits. Au Québec, le premier ministre a préféré garder son épouse chez lui par mesure de précaution, en attendant les résultats, parce qu’elle présentait des symptômes semblables à la grippe.

Et en RDC, Un malade contamine une à trois personnes, s’il est pris naturellement en charge de façon correcte, selon les épidémiologues. Mais à Kinshasa, les deux fameux cas ont été découverts après que les deux malades aient passé autant de jours en famille, ayant reçu des visites de plusieurs de leurs proches, surtout qu’ils venaient de l’Europe. Que penser de tout leur environnement, hôtel, familles et églises?

Le premier ministre avait présidé la réunion du comité sectoriel jeudi 12 mars à la Primature. Il ressort de cette rencontre stratégique que des fiches de renseignements seront disposées aux aéroports et autres postes frontaliers, pour limiter au maximum les éventuelles contaminations. A l’issue de cette réunion, le ministre de la santé a insisté sur le caractère obligatoire des contrôles dans les aéroports notamment dans le cadre de la protection de la population.
Malgré cela, le gouvernement ne communique pas suffisamment sur ce virus. La population qui n’y croit pas n’est pas sensibilisée comme il se doit. Beaucoup pensent sans raison que Coronavirus ne peut résister au Congo Kinshasa où il fait chaud. Pour cette catégorie, ce virus vit mieux en Europe où il fait très froid. Un tel peuple qui doute a difficile à se protéger contre une maladie qu’il croit imaginaire dans son pays. Il y a donc impérieuse nécessité d’organiser urgement une vaste campagne de sensibilisation de la population pour qu’elle prenne conscience du danger qu’elle court si jamais elle ne se protège. Car, comme l’a dit le docteur Muyembe, si ce virus est à Kinshasa, les gens mourront à grande échelle. Chacun est appelé à prendre des dispositions pour éviter cette endémie. Les autorités du pays doivent anticiper les événements au lieu de les subir. Il en va de la vie de toute une nation.

Édouard Bajika

- Publicité -

2 Commentaires

  1. Moi je croîs que votre rôle comme journalistes est de nous informer et non de nous mettre en doute…
    ..vous devriez vérifier avant de nous informer…..maintenant ou est la vérité

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...