lundi, juillet 13, 2020
DRC
8,075
Personnes infectées
Updated on 13 July 2020 à 17:38 17 h 38 min
DRC
4,265
Personnes en soins
Updated on 13 July 2020 à 17:38 17 h 38 min
DRC
3,620
Personnes guéries
Updated on 13 July 2020 à 17:38 17 h 38 min
DRC
190
Personnes mortes
Updated on 13 July 2020 à 17:38 17 h 38 min
publicité

RDC: L’assourdissant silence de Jolino Makelele

Ayant hérité du poste stratégique et très médiatique de porte-parole du Gouvernement, Jolino Makelele dont le nom signifie en Lingala « bruit » et peut être « grillon » est totalement silencieux au point que l’opinion congolaise s’en inquiète et s’en offusque même.

Et pourtant son arrivée à la tête de ce ministère avait suscité beaucoup d’espoirs dans le chef de ceux qui l’appréciaient à l’époque où il était le porte-parole de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), parti politique de Vital KAMERHE dont il est un des proches.
Mais depuis, l’homme ne se fait attendre que pour lire le compte rendu des conseils des Ministres organisés habituellement le vendredi.

Et puis plus rien ou presque à l’exception de son apparition à la RTNC le jour de l’investiture du Gouvernement où les téléspectateurs ont suivi en direct les images de leur ministre de la Communication et Médias avalant avec gourmandise un chawarma avec un appétit des fameux rachitiques du Zoo de Khartoum.

On ne peut s’empêcher de se demander, qu’est-ce qui se passe réellement avec ce ministre ?

Sans vouloir le comparer à l’ancien porte parole du Gouvernement Lambert Mende qui a été plébiscité comme l’un des meilleurs ministres sous l’ère Kabila, le nouveau ministre de la Communication et Médias, Jolino Diwampovesa Makelele semble être lui d’un silence abasourdissant au point d’être comparé à un moine bouddhiste en pleine séance de méditation transcendantale.

Au point que pour beaucoup, il apparaît plus comme un ministre de silence. L’expression est du journaliste et écrivain Yves Nsiala. Ce dernier estime que Jolino Makelele semble être le plus flegmatique et le plus incompétent des ministres du Gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Quelles sont les attributions du ministre de la communication et Médias ?

  1. Comme ministre de la communication et de medias

Il a comme tâche :

  • La conception de la politique nationale en matière de Presse et Information ;
  • L’application de la « Loi fixant les modalités d’exercice de la liberté de Presse » ;
  • L’organisation et gestion de l’espace informationnel et communicationnel ;
  • La réglementation de la publicité dans les médias ;
  • Le contrôle de l’exploitation des organes de Presse publique et privée ;
  • La préservation de la bonne image de la République à travers les médias ;
  • La mission de porte-parole du Gouvernement.
  1. Comme Porte-Parole du gouvernement:

Le porte-parole du gouvernement exerce une responsabilité centrale dans le fonctionnement du gouvernement : défendre, expliquer, promouvoir l’action conduite par le gouvernement.

- Advertisement -

Il est pour cela en charge de trois missions essentielles :

  • Porter dans le débat public la voix du gouvernement :
  • le porte-parole est amené à s’exprimer régulièrement sur l’ensemble des domaines d’action et des sujets d’actualité;
  • Rendre compte chaque vendredi du Conseil des ministres,
  • rappeler le sens et remettre en perspective les réformes engagées ;
  • Relayer au quotidien, auprès des ministres et des acteurs de la majorité, les informations relatives à la politique gouvernementale, à ses objectifs et à ses résultats, afin que chacun puisse la soutenir, au-delà de ses champs d’attributions et d’implication directe.

La fonction de porte-parole, que l’on retrouve dans la plupart des autres grandes démocraties, est assurée par un membre du gouvernement. Cela confère à ce rôle une dimension politique forte, puisque le porte-parole est lui-même engagé et comptable de la politique conduite par l’ensemble du gouvernement. Dans un temps médiatique où l’information est toujours plus rapide et changeante, le porte-parole doit permettre à l’action politique de s’inscrire dans le temps long, et de donner à chacun les moyens d’en comprendre le sens. Ce qui n’est pas le cas avec le nouveau ministre de la communication et porte-parole du gouvernement en RDC.

Quid de la gestion de Jolino Makelele

Selon certaines indiscrétions, ce silence gênant du Ministre de la communication et Porte-parole du Gouvernement, commence à inquiéter tous les membres du gouvernement, la présidence de la République, de cadres de l’UNC et des collaborateurs du principal intéressé.

  1. Il manque de la personnalité et des caractères.
  2. Il ne fait pas entendre sa voix même face à des grandes questions d’actualité nationale.
  3. Il n’est proche ni du Chef de l’Etat, ni du Premier Ministre.
  4. Il se contente de noter, lors de conseils des Ministres, les interventions de différents ministres pour faire le compte rendu qu’il sera obligé de soumettre au Premier ministre pour correction.

À ce propos, une source interne indique que Jolino Makelele est obligé de faire plusieurs tours à la primature pour faire corriger son texte qu’il lira ensuite après approbation du Premier Ministre à la RTNC.

  1. L’autre raison qui expliquerait ce dont on peut qualifier d’échec pour Jolino MAKELELE est l’absence remarquable des contacts entre son ministère et d’autres particulièrement ceux de la Défense notamment le porte-parole des FARDC et de l’intérieur auprès du porte- parole de la police nationale. A cet égard, on apprend que toutes les tentatives de ses collaborateurs pour nouer ces contacts ont échoué faute du soutien du Ministre qui semble avoir la tête ailleurs.
  2. Il a un cabinet désordonné et désorganisé :
  3. Il est introvertie : C’est pour cette raison que la plupart de ses collaborateurs se plaignent de la non tenue des réunions de son cabinet, de son manque de confiance envers eux, bref, de l’absence totale de communication dans son cabinet.
  4. Manque du management du travail : il traite seul ou avec un seul de ses conseillers tous les dossiers de son ministère, ce qui l’épuiserait d’une part et de l’autre part, laisserait l’essentiel des membres de son cabinet dans l’oisiveté la plus totale.
  5. Manque de leadership : Les mêmes sources renseignent que les bureaux restent souvent fermés jusqu’à 11 h et qu’il n’y aurait pas d’entente entre le Directeur de cabinet, le Directeur de cabinet adjoint, le Conseiller Financier, le Conseiller politique, l’attaché de presse et l’attaché de presse adjoint avec ses autres collaborateurs. Ces derniers les accuseraient de ne pas être de membres de l’UNC alors que selon eux, ce ministère a été attribué au parti du Directeur de cabinet du Chef de l’Etat et non à l’individu Jolino Makele.
  6. Etc.

Or dans le jeu d’échecs, le roi aime à être entouré des soldats clés qui ont tendance à vite monter en puissance.
Ce qui n’est pas le cas malheureusement pour Félix Tshisekedi qui a tendance à combiner la présidence de la la république et la communication gouvernementale avec toutes les bévues et polémiques qui va avec.

- Publlicité-

Thierry Mfundu

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...