25 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

mercredi, février 26, 2020
Publicité

Moïse Katumbi, l’opposant Officiel, en attendant 2023

Il fête ses 55 ans ce 28 décembre 2019. Il incarne toujours un avenir au Congo, mais également une désillusion. Lui-même se met dans la difficile peau d'un opposant, qui n'a pas trop envie de tancer son ancien allié, Félix Tshisekedi. Mais il doit survivre jusque 2023. Retour sur l'année équilibriste de Moïse Katumbi.

- Publicité-

C’est l’une des plus grandes désillusions en RDC. Longtemps favori pour succéder à Joseph Kabila, Moïse Katumbi a payé le prix fort de son combat à mort avec celui qui le qualifie de « Judas ». La guerre entre les deux hommes a fait rage sur fond des élections. Mais l’ancien gouverneur du Katanga paie également sa propre malice.

Un temps derrière Etienne Tshisekedi, ensuite derrière Félix Tshisekedi, Moïse Katumbi a surtout manœuvré dans son propre intérêt de finir à la Présidence. Mais le sort en a décidé autrement. Et sa plus grande erreur est sans doute celle de Genève, où il se cache mal derrière le choix orchestré de Martin Fayulu avant de finir par le regretter, voyant son allié Félix Tshisekedi l’emporter.

Depuis, il tente de se rattraper, prenant ses distances avec Fayulu, s’enterrant dans le Katanga, et prônant une approche plus constructive à l’endroit du nouveau président. Mais ses relations avec Kabila, nouvel allié fidèle de Tshisekedi, ne lui facilitent pas la tâche. Il a vu ses tournées à travers le pays rencontrer des étranges blocages.

La deuxième partie de l’année lui réussi, avec brio. Il s’offre l’Est de la RDC, dans une tournée victorieuse, allant jusqu’à conquérir le fief de Kabila, dans le Kindu. Depuis, il se place mieux sur la scène, d’autant plus qu’il se positionne de plus en plus comme principal opposant. En effet, Moïse Katumbi dispose d’un atout majeur : il compte à lui seul 67 sièges à la Chambre basse du parlement congolais. Il se positionne aussi comme première force de l’Opposition à la Chambre haute avec 7 sénateurs contre 4 pour le MLC de Jean-Pierre Bemba.

Lire aussi  FATSHIKAB, un duo inattendu au sommet de la RDC

A ce titre, l’ancien gouverneur reste le principal opposant, même s’il entretient bien souvent une position adoucie vis-à-vis de Tshisekedi, appelant à une «opposition républicaine ». Avec la création de son “Ensemble pour la République”, il pourrait dès lors se cacher derrière cette fonction officielle, en attendant 2023; une éternité au Congo.

- Publicité -
Lire aussi  Enquête " les milliardaires du chaos": le président de l'assemblée provinciale du Nord Kivu accusé d'exploitation des enfants

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

EN CONTINU

La ministre de la Défense et de la Réforme de la République Centrafricaine en visite de travail en RDC

Depuis lundi, la ministre de la Défense et de la Réforme de la République Centrafricaine (RCA), Marie-Noëlle Koyara est en mission officielle...

Insécurité à Kinshasa: L’ambassade de Belgique donne des consignes de sécurité à ses ressortissants

Les consignes de sécurité ont été donné par l’ambassade belge à ses ressortissants suite à la recrudescence de l’insécurité à Kinshasa, particulièrement dans la commune de Gombe.

Sele Yalaghuli: “Il y a nécessité de tout mettre en œuvre pour réussir les engagements convenus avec le FMI”

Le Ministre de finances Sele Yalaghuli se veut rassurant sur la capacité du Gouvernement à contenir le déficit public dans les limites...

Le médecin chef de zone de santé de Kanzala suspendu pour détournement des fonds

Dans une décision rendue publique samedi 22 février dernier, le Gouverneur de Kasai, Dieudonné Pieme a suspendu le médecin chef de zone...

Greve des professeurs de l’UNIKIN: le ministre de l’ESU rassure les grévistes de la réponse favorable du Gouvernement

Dans un communiqué de presse datant de ce lundi 24 février 2020, le ministre de l'ESU Thomas Luhaka s'est félicité de la...

notre sélection

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...

Sauts-de-mouton: le Gouvernement prêt à “recourir aux contraintes physiques” pour que la vérité soit manifestée

Le Gouvernement congolais n'exclut pas de recourir aux contraintes physiques pour faire éclater la vérité dans la procédure judiciaire concernant les fonds...

Dominique Migisha fait le point sur le plan national du numérique, 6 mois après sa validation

Politico.cd: Bonjour monsieur le conseiller, après bientôt un an dans la conduite de la numérisation du Pays en tant que Conseiller Spécial...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join