Le vrai-faux arrêté du Gouverneur Gentiny Ngobila nommant et permutants des bourgmestres avait déjà été notifié aux bourgmestres permutés selon les sources proches de l’Hôtel de ville de Kinshasa.

Il était prévu que les remises et reprises se fassent aujourd’hui mardi 20 août malheureusement le rétropédalage du Gouverneur Gentiny Ngobila a empêché cette opération.

India Omari l’a si bien dit sur son compte whatsap dans un groupe des membres du PPRD:

Pour les gens du PPRD, je vous annonce que le Dircab n’a utilisé qu’un langage diplomatique, ce mardi 20 août 2019, tous vont rejoindre calmement leurs bureaux et lorsque le Gouvernement va sortir, les gens vont plus s’interesser au gouvernement et les nsaka vont travailler en toute quiétude.

Est il que si le Gouverneur Gentiny Ngobila est le principal accusé de cette bourde, il n’est pas le seul: Freddy Bonzeke son Directeur de cabinet est visiblement l’homme par qui le scandale est arrivé.

En effet, déjà Directeur de Cabinet de Gentiny Ngobila alors Gouverneur de la province du Mayi Ndombe, Freddy Bonzeke reconduit n’a visiblement pas tiré les leçons du conflit de Yumbi entre les Banunu et les Batende qui a ébranlé cette province de l’Ouest de la RDC.

Le feuilleton vrai-faux arrêté du Gouverneur Gentiny Ngobila nommant et permutant des bourgmestres semble aussi être l’oeuvre de ce fameux Dircab qui est originaire de la même province que le Gouverneur.

Le vrai-faux arrêté du Gouverneur a été bel et bien négocié entre les négociateurs du FCC et ceux du CACH comme l’a su bien reconnu Augustin Kabuya, SG de l’UDPS lors de la matinée politique de samedi dernier.

« Vous voyez ces trois ici, il y a un membre de ma famille ? C’était une surprise pour eux. Quand on me demandait les dossiers, je ne les avais pas informé. J’ai tout simplement transmis leurs dossiers. C’est seulement hier soir qu’ils ont su qu’ils sont devenus leurs excellences, à la surprise générale de tous », a-t-il déclaré devant les combattants.

Augustin Kabuya ne serait tout de même pas assez fou pour présenter les membres de son parti promus aux différents postes des entités territoriales décentralisées sans aux préalables en être sure et certaine.

Selon nos sources, le service de communication et le Dircab de l’Hôtel de ville ont eux-mêmes lâché l’information sur la place publique pour avoir les réactions de l’opinion malheureusement l’échange donné à l’UDPS n’a pas eu d’impact escompté. L’arrêté fut attaqué de toute part et comme conséquence: rétropédalage.

“Il s’agit d’un faux et l’auteur est arrêté,” affirme la cellule de communication du Gouverneur.

Ça serait une première en RDC que l’auteur d’un fakenews soit arrêté si rapidement alors que la taupe qui divulgue les documents de la présidence n’a pas encore été écroué.

Poussant son cynisme jusqu’au bout, le Dircab du Gouverneur va jusqu’à signé et contre – signé lui-même le communiqué officiel de l’Hôtel de ville qui dénonce le “faux arrêté”et qui annonce l’arrestation du fameux faussaire qui sera remis à la justice sans autre forme de précision.

“Pour copie conforme certifié à l’original Me Thierry Bonzeke, Directeur de cabinet,” voilà les mots qui semblent clorent le fameux feuilleton vrai-faux arrêté du Gouverneur Gentiny Ngobila.

Et comme un voleur qui veut rectifier son échec, le Gouvernorat annonce pour bientôt la nomination des nouveaux bourgmestres pour remplacer ceux qui ont été élus comme députés nationaux et provinciaux ou sénateurs.

Ainsi, Didi mitovelli ne semble pas avoir pris toute la mesure de sa citation: ” Monsieur le Gouverneur, Kinshasa n’est pas Yumbi.”

Thierry Mfundu