C’est officiel ! Le duel à distance au sein du Front Commun pour le Congo entre Alexis Thambwe Mwamba et Modeste Bahati Lukwebo pour le poste du président du Sénat a tourné en faveur de l’ancien ministre de la justice et garde des sceaux. En effet, Joseph Kabila a désigné mardi 2 juin Alexis Thambwe Mwamba comme candidat président du Sénat pour le compte du FCC.

Le dialogue ne lui a pas donné raison. Mais on connaît la position de Modeste Bahati Lukwebo à ce sujet. En tant que regroupement politique numéro un au sein du FCC avec ses 109 élus, talonné par le PPRD qui compte 108 élus, l’AFDC et alliés doit diriger une des trois institutions majeures du pays. A ce jour, la présidence la chambre basse a été attribuée au PPRD, la primature également, et la présidence du sénat… au PPRD.

Le refoulement a parlé

L’AFDC et alliés de Bahati Lukwebo n’entend pas se laisser faire. Ce regroupement politique, certainement informé, a même devancé la candidature d’Alexis Thambwe Mwamba, désignant son Chef de file Bahati Lukwebo candidat président du sénat, accompagné de deux autres noms notamment, Célestin Vunabandi et Mike Mosisi.

Le regroupement a parlé mais le Chef de file n’a pas encore donné sa position officielle sur ce sujet. Bahati Lukwebo est encore silencieux jusque-là.

Motion incidentielle

Nous dirigeons-nous vers un feuilleton Mabunda-Lokondo? La candidature de Jeannine Mabunda à la chambre basse n’a pas non plus fait l’unanimité au sein du FCC. Henri Thomas Lokondo a décidé de défier sa sœur politique, avant de dénoncer une motion incidentielle en préparation contre lui, pour relever le caractère inéligible d’Henri Thomas Lokondo. Ce dernier étant membre du regroupement politique Palu et allié ayant donné son aval à la candidature de Mabunda.

Ensuite, Lokondo dénoncera une lettre avenir du leader de Palu et alliés Lugi Gizenga, visant à demander le rejet de la candidature de ce président d’un parti politique membre de Palu et alliés qui a donné son aval à la candidature de Mabunda. Enfin, la suite est connue de tous. Thomas Lokondo a retiré sa candidature. Ce scénario de motion incidentielle à l’Assemblée nationale est-il évitable à Bahati Lukwebo au Sénat ?

Forêt des dinosaures

Un fait a sauté à l’œil même d’un politiquement non averti après les élections de sénateurs pour la deuxième législature. La majorité de dignitaires du clan Kabila se retrouve au Sénat. Le PPRD à lui seul en compte 43 sur les 91 qu’en compte le FCC. Anciens ministres, anciens gouverneurs,… occupent des sièges dans la Chambre de seconde lecture.

Modeste Bahati Lukwebo lèvera-t-il l’option d’aller se battre dans une forêt des dinosaures ? La question d’éligibilité et la réalité de la majorité parlementaire sont deux obstacles que ce dernier devra franchir. Thomas Lokondo s’est essoufflé en cours de route. Mais à chacun son histoire.

1 comment

Comments are closed.