Martin Fayulu, le candidat du peuple

Parmi les farouches opposants au président Joseph Kabila en République démocratique du Congo, il faudra citer Martin Madidi Fayulu. Président du parti politique “Engagement pour la Citoyenneté et le Développement” (ECiDé), le sexagénaire et natif de Kinshasa, est l’un des plus actifs à défier au quotidien le Pouvoir congolais.

19 septembre 2016 à Kinshasa. Cette journée où l’opposition a juré d’en finir avec le président sortant qui tente d’étendre son mandat pourtant expiré. Parmi ces hommes déterminés, il y a Martin Fayulu.  Dès 9h25, il s’annonce sur  le boulevard Lumumba à Kinshasa. “Nous nous rendons à l’Echangeur de Limete pour commencer l’activité“, a-t-il déclaré via son compte Twitter.

Tout au long de la journée, l’homme a relayé les événements en temps réel sur ce même compte Twitter, jusqu’à l’incident malheureux à midi. Transporté vers un dispensaire dans l’avenue Oshwe à Kalamu pour être soigné, le député Fayulu sera annoncé “arrêté”.

Ma tête est complètement gonflée pendant que je vous parle ici. Je suis interné provisoirement quelque part et j’attends l’arrivée de l’ambulance de la Monusco pour des soins appropriés“, raconte Martin Fayulu à Politico.cd, quelques minutes après avoir été touché par ces deux balles en caoutchoucs dans la journée du 19 septembre 2016.

 

14h, il est arrêté en compagnie du député Kovo Ingila. D’après le Porte-parole du gouvernement, Lambert Mende les deux députés de l’opposition ont été “surpris en flagrance pendant qu’ils cherchaient à incendier une station service”.

17h, heure de Kinshasa, Martin Fayulu est libre. “Actuellement à l’hôpital. Merci pour nombreux messages de soutien. Malheureusement déplorons plusieurs victimes”, lance-t-il toujours via son compte Twitter. Un vrai soldat du peuple.

Portrait d’un « soldat du peuple»

Après d’intenses discussions à Genève, c’est vers cet homme, originaire de l’ex-Bandundu dans le sud-ouest que six ténors de l’opposition ont porté leur choix. Il va désormais représenter les principales forces anti-Kabila à la prochaine Présidentielle.

Dès 1990, Martin Fayulu est Président du mouvement politique Forum pour la Démocratie et le Développement (FDD) qui fut membre de l’Union Sacrée de l’Opposition. En 1991, il participe à la Conférence Nationale Souveraine (CNS) au sein de laquelle il était Vice-président de la Commission Économie, Industrie et PME. Ancien membre du Haut Conseil de la République Parlement de Transition (HCR-PT) en 1993, Fayulu a été élu deux fois député national.

Elu en 2006, à la fois député provincial de la ville de Kinshasa et député national, il optera de siéger à l’Assemblée provinciale de Kinshasa, laissant ainsi son mandat de député national à son suppléant. En mars 2009, il participe à la création puis préside le parti politique dénommé Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECiDé). A l’élection législative de 2011, il a été élu député national avec deux autres collègues du parti.

Il est aussi Coordonnateur des Forces Acquises au Changement (FAC), une plate-forme politique qui regroupe une vingtaine de partis politiques. Membre de la large coalition des opposants née à Bruxelles (le Rassemblement), également membre de la Dynamique de l’Opposition,  il dirige aussi le regroupement sociopolitique ‘‘Sauvons la RDC’’ crée en novembre 2013.

Comme un symbole. Mars 2016, à Goma où il est arrivé en tournée de sensibilisation, le président  de l’ECiDé ira assistera assister au procès des jeunes activistes du mouvement citoyen “La Lutte pour le Changement” (LUCHA). Un acte posé, selon l’acteur politique, en guise de soutien moral aux membres de cette organisation, interpellés et mis aux arrêts par les services de sécurités à cause de leur opinion politique. ‘‘Ce sont des véritables héros de la lutte pour l’avènement de la démocratie en RDC’’, dira-t-il.

Au Nord-Kivu comme au Bandundu ou partout ailleurs, Fayulu en profite pour prêcher contre le 3ème mandat du président  Joseph Kabila et la tenue de l’élection présidentielle dans le délai constitutionnel.

Outre la politique, M. Fayulu est aussi dans les affaires où il excelle dans l’hôtellerie, l’immobilier, l’agriculture et autres. Marié à Esther Ndengue, Martin Fayulu est père de trois enfants qu’il renchérie bien.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

Yoweri Museveni envoie un message spécial à Joseph Kabila après son tête-à-tête avec Félix Tshisekedi

Près de deux semaines après avoir reçu le leader du principal parti de l’opposition en RDC, le président ougandais Yoweri Museveni a envoyé un “message spécial” au président Joseph Kabila.