Lambert Mende: la Vérité si je mens!

20
1220

Incontournable élément de l’équipe Kabila depuis bientôt dix ans, il est le visage du pouvoir. Depuis octobre 2008, Lambert Mende Omalanga joue l’attaquant providentiel du gouvernement congolais à travers son poste de ministre des médias et de la communication, doublé de l’étiquette du Porte-parole du gouvernement. Agaçant les opposants, chantre de la souveraineté de la République Démocratique du Congo, cet homme, dont le franc-parler est devenu légendaire, ne laisse cependant personne indifférent. Ses répliques sont cultes, et même ses démentis.

Pour autant, ce natif d’Okolo, dans le territoire de Lodja au cœur même de la République Démocratique du Congo jouit d’un parcours aussi surprenant qu’exceptionnel. De sa jeunesse Lumumbiste, pourchassé par Mobutu, à sa traque par un certain Mzee Laurent-Désiré Kabila, Lambert Mende Omalanga a longtemps fait de l’opposition. Comme la quasi-totalité de la classe politique congolaise, il a eu à faire ses classes sous les manguiers de la 10ème rue à Limete comme Ministre de la Communication (déjà) représentant les lumumbistes dans le Gouvernement issu de la Conférence nationale, auprès de celui que le Congo entier pleure en ce jour, Etienne Tshisekedi Wa Mulumba. Témoin de cette lutte, mais aussi et surtout, héritier du Lumumbiste, ayant quitté le navire Tshisekediste pour finir par s’opposer à lui, Lambert Mende explique dans cette longue interview sa relation et son opposition au Tshisekedisme.

Bonjour Monsieur le Ministre, Etienne Tshisekedi n’est plus ! Qu’est-ce que cela, selon vous, veut dire à l’heure actuelle ?

Cela veut dire qu’une icône de la vie politique congolaise a tiré sa révérence. Etienne TSHISEKEDI était une véritable bibliothèque vivante en sa qualité de témoin privilégié de l’histoire politique de notre pays depuis l’indépendance. Nous aurions tous souhaité qu’il reste encore à nos côtés et qu’il continue à faire profiter aux nouvelles générations de sa longue expérience.

Même s’il est mort rassasié des jours, à 84 ans d’âge pour quelqu’un qui a subi les affres d’une lutte politique impitoyable, j’ai la sensation qu’Etienne Tshisekedi est mort tôt, surtout lorsque je considère les nombreux mystères qu’il emporte outre-tombe. Néanmoins, l’on peut dire qu’il est mort fidèle à l’énigme de sa vie : l’histoire retiendra que l’homme était effectivement un sphinx.

Vous avez toujours clamé votre Lumumbisme depuis le début de votre carrière politique. Mais on remarque qu’à votre retour au pays, dans les années ’90, vous vous êtes tout de suite rapproché de Tshisekedi, pourquoi ?

Il s’agit d’une mauvaise interprétation de mon Curriculum Vitae que vous me donnez l’occasion de clarifier. La Conférence Nationale Souveraine à laquelle je prenais une part très active pour le compte de mon parti MNC/Lumumba Originel, devenu depuis un peu plus de six ans la Convention des Congolais Unis (CCU), avait décrété la mise en place d’un Gouvernement d’union nationale avec comme Premier ministre Monsieur Etienne Tshisekedi. Dans ce Gouvernement, j’avais été  nommé ministre pour le compte du MNC/Lumumba Originel.

Ma nomination au sein du Gouvernement Tshisekedi fut donc consécutive à la volonté des souverains conférenciers. Je n’avais pas à être membre de l’UDPS, tshisekediste ou à chercher à le devenir. Au demeurant, je crois que l’opinion comprendra mieux le contexte du gouvernement d’union nationale de l’époque qui est en plusieurs points semblable au gouvernement actuel. Des membres du gouvernement de M. Samy Badibanga que sont les José Makila, Jean-Lucien Busa ou autre Léonard Shé Okitundu par exemple ne sont pas pour autant membres de l’UDPS comme le Chef du Gouvernement. En définitive, je n’ai pour ma part jamais eu dans ma vie d’autre affiliation idéologique que le lumumbisme. J’espère que c’est désormais clair pour tout le monde et qu’on cessera de me considérer comme un transfuge de l’UDPS.

lambert-mende-c3a0-goma-le-23-mars-2014

Etienne Tshisekedi, que pensez-vous de sa lutte alors, vous qui l’avez côtoyé de si près ?

Pour l’avoir fréquenté en tant que souverain conférencier, membre de son gouvernement ou membre de l’opposition au Maréchal Mobutu, je retiens de lui l’image d’une opiniâtreté et d’un radicalisme qui viraient souvent à l’entêtement et à l’extrémisme, toutes choses qui sont parfois de nature à ne pas rassurer des partenaires politiques. Je suis convaincu que s’il s’était appliqué à mettre de temps en temps de l’eau dans son vin et à prendre en compte le bien-fondé des points de vue des autres, il aurait eu à exercer la magistrature suprême qu’il a de toute évidence beaucoup convoité, surtout grâce au soutien de ses réseaux à l’étranger, qui l’ont toujours porté à bout de bras depuis ses débuts en politique …

Par ailleurs, de façon générique, la vie politique du patriarche Etienne TSHISEKEDI peut se résumer en deux moments : la partie visible de l’iceberg qui va de la création de l’UDPS à sa mort et la partie fondatrice de sa vie de 1960 à 1980 lorsqu’il faisait encore carrière dans le mobutisme. Une véritable chape de plomb recouvre souvent son parcours entre 1960 et 1980. Lui-même ne nous aura malheureusement pas beaucoup aidés à y voir un peu plus clair … A présent, il n’y a qu’à espérer que des historiens, biographes et autres hagiographes qui auront à se pencher sur son personnage édifieront la postérité de façon holistique sur le parcours impressionnant de l’illustre disparu.

Pourquoi avoir quitté le navire Tshisekediste ?

Je ne peux pas avoir quitté le ‘’navire Tshisekediste’’ comme vous dites pour la simple raison que je n’y suis jamais entré.

Vous l’affrontez politiquement depuis votre arrivée dans la grande coalition de la Majorité Présidentielle, et maintenant dans les discussions de la CENCO, qu’en reste-t-il de cette lutte ?

Dire que je n’ai affronté Etienne Tshisekedi que depuis la création de la Majorité Présidentielle jusqu’aux discussions de la CENCO n’est pas conforme à la vérité. Vous avez vanté mon franc-parler dans votre présentation, je préfère dire les choses sans langue de bois comme à mes habitudes tout en espérant ne pas être iconoclaste. J’appartiens à la famille politique des nationalistes-lumumbistes-kabilistes.

Aussi vous inviterai-je à lire très attentivement l’histoire de la République Démocratique du Congo, de l’indépendance à ce jour. Vous comprendrez que la première fois que ma famille politique a eu l’occasion d’avoir maille à partir avec M. Etienne Tshisekedi ne coïncide pas nécessairement avec la création de l’AMP ou de la MP. Souvenez-vous du gouvernement des commissaires généraux mis en place après le premier coup d’Etat de Mobutu le 13 septembre 1960, dont la mission principale fut de neutraliser Lumumba et d’enclencher le pogrom des lumumbistes. Monsieur Tshisekedi, en sa qualité de diplômé en droit et de Vice-ministre à la justice était déjà un des membres de ce gouvernement dont les faits d’armes ont durablement traumatisé ma famille idéologique.

Je ne vous parlerai pas de la rébellion muleliste de 1963 ou du deuxième coup d’Etat le 24 novembre 1965, de l’assassinat de Pierre Mulele en 1966, de la pendaison de 4 anciens parlementaires dont un ancien premier ministre Evariste Kimba proche des lumumbistes, de la création du MPR mué en parti-unique puis en parti-Etat … C’est presque depuis la nuit  des temps que nous les lumumbistes reprochions à Monsieur Tshisekedi de prêter main forte à l’édification de la dictature et de la pensée unique par Mobutu. Vous voyez bien que la MP et l’AMP sont trop récentes pour porter les racines de nos controverses avec Etienne Tshisekedi à qui avons en outre souvent reproché de se montrer plus favorable aux intérêts étrangers qu’à la souveraineté de notre peuple…

Si vous voulez que je vous dise ce qui reste de cette lutte, ma réponse est que la bipolarité de la classe politique congolaise, très perceptible après l’indépendance, semble être toujours d’actualité.

Actuellement, cette bipolarité est même devenue beaucoup plus prégnante depuis que les néolibéraux belges, français et américains ont réuni à Genval, sous l’autorité de cette forte personnalité qui vient de disparaître, des acteurs politiques congolais évoluant désormais sous la bannière d’un regroupement politique dénommé ‘’Rassemblement’’. En face d’eux, les authentiques nationalistes-lumumbistes-kabilistes continuent à défendre les Intérêts nationaux et le souverainisme congolais par la voix de Joseph Kabila Kabange en qui tous se reconnaissent. Mon opinion est que cette lutte n’est pas près de se terminer et que nous risquons de léguer la résolution de cette récurrente ambivalence aux générations futures.

Monsieur le Ministre, vous êtes allié au Président Kabila, vous lui témoignez actuellement la reconnaissance du combat Lumumbiste dans sa quête pour la souveraineté de notre pays … mais, quels sont les points de convergence et de divergence entre Tshisekedi et le Chef de l’Etat ?

Les points de divergences sont et resterons malheureusement ceux liés à l’opposition légendaire entre nationalistes-lumumbistes-kabilistes d’un côté et forces néocolonialistes de l’autre, les mobutistes tendant pratiquement à disparaître, avalés par les uns et les autres. Tous considèrent leur lutte comme la clé pour conduire notre pays vers son apogée. Pour le reste, je demeure convaincu qu’Etienne Tshisekedi et Joseph Kabila ont le même amour de leur mère-patrie et le même attachement au rayonnement de la terre de leurs ancêtres communs. Même si pour Joseph Kabila, le Congo est bien plus qu’une mère-patrie ou un don béni des aïeux. En plus de tout ce que la RDC représente pour tous ses fils et filles, Joseph Kabila a de ce pays une idée beaucoup plus valorisante.

Il a toujours considèré le Congo comme une terre promise, c’est-à-dire comme le seul endroit sur terre où son bonheur et celui de ses compatriotes devraient véritablement se concevoir et se matérialiser. Cette approche nostalgique du patriotisme et du nationalisme du Président de la République découle, à mon sens, non seulement de son héritage lumumbiste, mais aussi du traumatisme qui a caractérisé son exil dès sa prime enfance ; exil auquel la dictature néocolonialiste mobutiste avait soumis sa famille du fait de l’inébranlable fidélité de son père Mzee Laurent-Désiré Kabila aux idéaux émancipateurs de Lumumba.

Regrettez-vous que les deux n’aient pas travaillé ensemble pour le pays ?

Je le regrette très sincèrement d’autant plus que, comme je viens de le dire, malgré leurs différences d’approches, ils avaient la même passion du Congo et de son essor. Cependant vous êtes sans ignorer que le Président de la République aura tout tenté pour faire bénéficier au pays de la sagesse et de l’expérience politique du patriarche Tshisekedi après l’accord de Sun City et avant le dialogue de la Cité de l’OUA. sans succès… Il faut être à deux pour danser le tango…

Pour terminer M. Mende, un appel à lancer aujourd’hui ?

Je ne peux que lancer un appel à l’unité et au sursaut patriotique en temps d’épreuve. Car malgré nos oppositions idéologiques, nous sommes tous les enfants d’une même patrie. C’est en étant unis comme peuple que nous relèverons les défis multiples auxquels la RDC fait face, dans la paix, la concorde et la cohésion nationale au-delà de nos divergences conjoncturelles.

Propos recueillis par Litsani Choukran.

 

20 Commentaires

  1. mende omalonga tu est enemie du congo un homme opportuniste un criminels, cet mr sera juge est pendu en puplique un menteur qui na pas honte , sache que 70%100 des congolais t’aime pas tu a des compte a rendre avec la population congolais, vous etez un politichien mediocre, YEBELAKA UN JOUR PO EKOYELA YO OKOYEBATE

  2. Mende tu te rejouis des petits billets chaque fois que tu es devant les journalists. Sache une chose tu Sera pendu vivant . tu ne vois pas comment les chooses evoluent . parles bien c’est ta derniere chance la Magie que tu as sacrifiee toute ta famille finira attendez kamuina nsapo va te mordre

    • Mieux vaut dementir tout ce qu’il a dit ou racontéplutôt que lui faire des menaces. Faites un démenti en donnant une autre version des faits contraires et c’est cela un homme intellectuel avisé

  3. On a pas besoin du CV de cet inculte maintenant, ce torpilleur de démocratie. Thierry Michel nous a déjà servi le CV pitoyable de ce politicard raté qui représente une menace pour la démocratie. En UN MOT : MENDE est UN FOSSOYEUR DE LA DÉMOCRATIE ET DES LIBERTÉ INDIVIDUELLE, POUR VOUS EN CONVAINCRE, REGARDEZ COMMENT MENDE À CRÉER L’OMERTA AU SEIN DE LA RTNC, QUI JE DOIS LE RAPPELER UN MEDIA NATIONAL FINANCÉ PAR L’ARGENT DU CONTRIBUABLE CONGOLAIS, MAIS QUE LE VUVUZÉLATEUR NATIONAL A TRANFORMÉ EN TAM TAM DE LA KABILIE DÉCADENTE . PITOYABLE INDIVIDU . QU’IL DÉGAGE LE PLUS VITE !

    • qui est véritablement LAMBERT MENDE OMALANGA ?

      VOICI UN ARTICLE BIEN RÉSUMÉ DE CELUI QU’ON NOUS PRÉSENTE COMME LA LUMIÈRE DE LA KABILIE ! PITOYABLE… EN PLUS IL A FAROUCHEMENT COMBATTU MZEE ( LE PSEUDO PÈRE DE L’AUTRE )
      POUR LIRE L’ARTICLE , cLIQUER LE LIEN CI DESSOUS SUR BROUWSER GOOGLE:

      voiceofcongo.net/qui-est-mende-biographie-de-lambert-mende-par-thierry-michel

      • CONGOLAIS QU’ON NE VOUS TROMPE PAS AVEC DES FAUX CV DE LA 25 ÈME HEURE SUR CERTAINS SITES INTERNET EN MAL DE BUZZ ET AUTRES PUBLICITÉ : MENDE EST UN CRIMINEL, POLITIQUE, MILITAIRE ET ÉCONOMIQUE QUI DEVRA UN JOUR RENDRE DES COMPTES AU PEUPLE CONGOLAIS POUR SON RÔLE DANS LA DÉCADENCE DU CONGO SUR LES 20 DERNIÈRES DÉCADES. POUR EXEMPLE : MENDE A DÉTOURNÉ DE L’ARGENT QUAND IL FUT MINISTRE DES HYDROCARBURES !!!

          • Polepole. Un combattant du nom de Fredy mulongo blogueur de son état a été condamné à paris devant un juge français pour avoir publié des propos que vous évoquez là. Sur Lambert mende. Un autre un certain tshakala a été condamné à 3 mois de prison à paris pour menaces de mort proférées contre le ministre mende à partir du territoire francais suite à la plainte actionnée par Lambert mende via son avocat. Voulez vous comparaître pour ces imputations dommageables au pays aussi ou quoi. Oh ne t’en fais pas. je doute que le ministre puisse te faire une publicité si gratuite au pays ! !!! Il va se taire certainement. .. alors messieurs apprenez à contrôler votre langue. Ev St Jacques.

        • Polepole, pourquoi la vérité vous chatouille t elle tant ? Tout ce que Mende a déclaré est vrai. La vie politique de Tshisekedi au congo n’a pas commencé avec son opposition à son ami d’enfance mobutu seseko. Que non! Elle a commencé bien avant avec ses prestations obscures comme Commissaire général adjoint à partir de septembre 1960 et a culminé plus tard avec des assassinats de lumumba, MPOLO et okito (17 janvier1961), et de 6 autres lumumbistes à bakwanga ancien kasai dont Elengesa, Muzungu, FINAT, etc (15 février 1961) sans oublier les martyres de la pentecôte (2 juin 1966), parmi lesquels le serviteur de Dieu Mahamba (ancien sénateur et ministre de la fonction publique et des finances et fils spirituel de kimbangu), Kimba Evariste (ancien premier ministre), Anany et BAMBA, tous anciens ministres. Donc cette vérité est à ausculter parce que venant de Mende Omalanga ? Vous voyez comment vous vous exposez à la colère de Dieu. Et quand vous ouvrez votre bouche c’est pour injurier, himilier, trainer les gens dans la boue. C’est quel évangile que vous prêchez là, celui de votre défunt père Tshisekedi? L’homme à l’injure facide? J’ai le dégoût. .. Dans son interview Lambert vous éclaire sur les idéologies des leaders de ce pays. Mais prenez au moins le temps de scruter ses propos. Je l’ai fait pour vous et voici la question que je pose. Comment tshisekedi qui se classait comme social-démocrate a pu convoler à Genval avec des neoliberaux belges ? C’est abherent. Juste pour avoir le pouvoir ? Soni.

          • hahahaha ,
            c’est tout ce que vous avez rouvez pour museler encore plus le peuple !? J’ATTENDS MENDE ET SES PRÉTENDUS PROCÈS, IL PEUT MÊME PORTE PLAINTE CONTRE MOI… ET JE COMPARÂITRAI DEVANT N’IMPORTE QUEL TRIBUNAL MAIS AVANT ÇA QUE LE PROCÈS DE FLORIBERT CHEBEYA COMMENCE ET QUE CHAKU NATIONAL, VUVUZÉLATEUR, MINISTRE DES DÉMENTIS ET DES DÉNIS NOUS DISENT OÙ EN EST SON GOUVERNEMENT ILLÉGITIME AVEC LE PROCÈS CHEBEYA ET L’ENQUÊTE SUR LES FOSSES COMMUNES DE MALUKU. BANDE DE LÂCHES

          • que fait votre She Okitundu en Belgique ??? il va mendier aussi ???
            Quand ça vous arrange vous pleurnicher pour que les Belges viennent au Congo vous offrir même des poubelles pour vos ordures dans une ville crasseuse comme Kinshasa. De quoi parlez vous ??? Mende n’a t il pas de maison en Belgique, où allez vous vous soigner puisque vos hôpitaux 5 chantiers sont des mourroirs !

          • yo Modestine Salongo ba kombo oyoy ozali ko tanga ya ba ministre Tshisekedi abomisa selon toi et ton frère Mende Omalanga ozali na document?
            un document qui prouve que en date de l’arrestation,du jugement et de l’exécution de ces personnes Tshisekedi était en poste et avait signé le document ordonnant leurs arrestation?
            si tu a ce document authentique nous voulons que tu l’exhibe aux yeux de tous; pourquoi le garder secret?
            soki oza mwasi ya Mende pardon mama to yaya Mende aza ko kosa ayebi eloko te, meka ngai mokolo moko walayi okotika Mende obali ngai drete là (directe là)

  4. LE VUVUZÉLATEUR PEUT-IL NOUS COMMENTER CETTE NOUVELLE , ET PEUT-ÊTRE FAIRE UN PROCÈS À jEAN mARC aYRAULT, QUE VA FAIRE LA KABILIE PAR RÉCIPROCITÉ ? À VOUS LA PAROLE CHAKU NATIONAL ….

    Selon Paris Match, Jean-Marc Ayrault, le ministre français des Affaires étrangères a récemment refusé de recevoir son homologue congolais, Léonard She Okitundu en visite en Europe le mois dernier.

    « La majorité présidentielle n’arrête pas de renvoyer la balle dans le camp de l’opposition, alors que c’est le camp Kabila qui bloque », nous confie un proche du ministre français des Affaires étrangères, fait allusion à la situation de blocage dans les discussions autour de l’arrangement particulier sous l’égide de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO).

    « Il faut que le camp Kabila comprenne l’urgence de débloquer la situation, dit-on au Quai d’Orsay, et qu’un gouvernement de transition soit nommé avec un premier ministre présenté par le Rassemblement« , affirme PARIS MATCH dans un article publié vendredi.

    Alors que l’Union Européenne a menacé de sanctionner les autorités congolaises si l’accord signé le 31 décembre entre la Majorité et l’Opposition n’est pas appliqué, le ministère français des affaires étrangères, toujours d’après le média français, affirme: « Elles [les sanctions] seront actionnées si le blocage persiste ».

    Ministre des Affaires étrangères et vice-Premier ministre, Léonard She Okitundu a effectué en février dernier une tournée en Europe où il a été notamment reçu par son homologue belge, Didier Reynders.

    Aubin Minaku, le président de l’Assemblée nationale a été dépêché dans la foulée pour « clarifier » la situation. Il a été reçu avec par Claude Bartolone, son homologue français le 08 mars à Paris. Les deux hommes ont évoqué les activités de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (dont Minaku est le président en exercice), avant de se pencher sur la crise politique à Kinshasa, renseigne notamment Jeune Afrique.

    « Pas de panique ! L’objectif reste d’organiser ce scrutin dans le délai imparti. Et s’il y a des contraintes, nous avons déjà prévu de trouver une solution en nous appuyant sur l’évaluation de la Ceni, du gouvernement et du Conseil national de suivi de l’accord [qui sera dirigé par un membre de l’opposition] », a fait valoir Aubin Minaku, cité par le magazine panafricain.

    Toujours selon Jeune Afrique, le chef de la Majorité Présidentielle s’est ensuite rendu à Bruxelles, le 9 mars, pour poursuivre cette opération de « clarification » avec des partenaires européens, l’UE ayant brandi la menace de nouvelles sanctions à l’encontre de proches de Kabila. Il s’est notamment entretenu avec le député européen Louis Michel, membre du comité politique, et Koen Vervaeke, directeur de la diplomatie européenne pour l’Afrique

  5. Mende c’est le mensonge faite chair, l’expression mentir comme il respire ne s’applique pas sieur Mende parce que lui Mende représente le mensonge; même quand Mende se brosse les dents ça semble être un mensonge.
    habillé tout le monde doute de la marque griffé sur ses habits…
    Mende pète et on doute que c’est lui!
    qui peut croire Mende?
    les moustiques doutent de la déclaration faite par Mende que la malaria est causé par les moustiques?
    Mende akabeli mobola mbongo mutu yango akeyi aza koloba que andimi te que Mende akabeli ye mbongo ata vous même???

  6. Belle interview du Ministre Mende et Bravo à Politico! on sait que le Ministre est un grand défenseur de l’image du Pays, du Chef de l’Etat et des institutions de la République. Ceux qui n’ont pas eu l’occasion de lire son ouvrage  » Dans l’œil du cyclone » ont l’occasion ici de découvrir une petite partie de son parcours. Merci Monsieur le Ministre vs êtes un patriote!

Comments are closed.