A quoi joue Gilbert Kiakwama?

4
726
Gilbert Kiakwama. PH. TOP CONGO.

Élu de Mbaza-Ngungu et modérateur d’une aile de la Dynamique de l’opposition, Gilbert Kiakwama a, au cours d’une conférence de presse organisée dans la matinée, dénoncé la précipitation avec laquelle le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement s’est restructuré. Une restructuration qu’il a jugée inopportune. Véritable pavé dans la marre, cette déclaration a suscité des réactions tous azimuts.

« Nous [il se considère toujours du côté de Joseph Olenghankoy] pensons que la réforme du Rassemblement était précipitée, inopportune, nous ne voulions pas diviser le Rassemblement », justifie-t-il cette dissidence au sein du regroupement que dirigeait Etienne Tshiskeedi .

Bien avoir cette conférence de presse, l’opposant congolais laissait entendre, dans un long communiqué mardi soir, qu’il soutenait Félix Tshisekedi, mais comme candidat Premier ministre pour le compte du Rassemblement. Réagissant à cette sortie, le modérateur de la dynamique de l’opposition, Joseph Olengankoy, désigné comme président du conseil de sages de cette plateforme de l’opposition par une frange de ce regroupement, indique que Gilbert Kiakwama n’a pas déclaré son soutien à Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi à la tête du Rassemblement.

« Lisez bien le communiqué, Kiakwama n’a jamais dit qu’il soutenait Félix Tshisekedi ou Pierre Lumbi comme dirigeants du Rassemblement. Il a simplement rappelé qu’il était temps que nous nous unissions, tout en rappelant ce que même-moi je soutiens: la candidature de Félix [Tshisekedi] au poste du Premier ministre« , explique M. Olenghankoy.

A la lecture du communiqué diffusé mercredi soir, Joseph Olengjankoy semble finalement avoir raison. L’opposant Kiakwama n’a en effet pas affirmé apporter son soutien ni à Pierre Lumbi, dont le nom n’est nullement repris dans le communiqué, ni à Félix Tshisekedi comme président du Rassemblement.

« Quelles que soient les frustrations, les désaccords, les colères nous pouvons continuer sur le tronc commun que nous nous étions librement donnés en choisissant Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO comme futur Premier Ministre de la Transition. Fort de cette légitimité démocratique, il lui revient de rapidement ressouder les cadres du Rassemblement dans la diversité de leurs plateformes, d’indiquer un cap et d’imprimer un rythme. Je lui avais assuré de mon plein soutien, il sait que je ne suis pas homme à me parjurer donc, il peut compter sur moi. Je lui demande de créer les conditions de la mise en œuvre rapide de « l’Accord du 31/12/2016 » et partant atteindre l’Alternance attendue par notre Peuple et nos partenaires. J’invite tous les déçus à l’aider à réussir dans l’intérêt des Congolais d’aujourd’hui et de demain« , a dit Gibert Kiakwama.

Député national élu sur la liste des FONUS, Emery Okudji estime que contrairement à ce que pensent certaines personnes, Gilbert Kiakwama n’a pas désavoué Joseph Olenghankoy. Joint par Top Congo FM, il affirme que Kiakwama n’a fait qu’appelé à l’unité tant souhaitée par tous. « Dans sa communication, Gilbert Kiakwama a dit ce que tout le monde souhaite: l’unité. Personne ne souhaite la division. Tout le monde veut l’unité », a-t-il indiqué.

Pour le frère de Joseph Olenghankoy, il est tout simplement important de reconnaître la diversité de chaque plate-forme ou chaque composante, car chacune a ses cultures politiques. « Nous voulons l’unité pour obtenir l’application de l’accord et amener le peuple congolais rapidement aux élections afin qu’il se choisisse ses dirigeants« , a-t’il souhaité.

Pour lui, si Félix Tshisekedi fait l’unanimité de toutes les plates-formes regroupées au sein du Rassemblement, c’est parce qu’il a été désigné par son feu père Étienne Tshisekedi, un leadership qu’il refuse de contester.

Dans le camp des pro-Félix Tshisekedi, le message est capté autrement. Saluant le courage, la cohérence et la volonté de l’unité de Gilbert Kiakwama, Christophe Lutundula exhorte les uns et les autres à privilégier l’unité du Rassemblement. Toujours sur Top Congo FM, il indique que c’est le « seul moyen de baliser la voie qui conduit à la mise en oeuvre de l’accord de la Saint-Sylvestre. »

Par cette même occasion, il a salué également les efforts entrepris par Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi pour faire revenir tout le monde aux bons sentiments. « Ils doivent faire tout leur possible pour apaiser tout le monde. Ils doivent apporter la preuve de leur volonté de Rassembler. et de leur engagement à réaliser notre idéal« , a conseillé le membre du praesidium du G7.

Les pro-Félix Tshiskeedi ont tenu leur première réunion extraordinaire ce jeudi à Kinshasa, appelant la Majorité Présidentielle à appliquer l’accord du 31 décembre, ignorant complètement les dissidences. Ce qui laisse croire que cette crise au sein du Rassemblement est loin d’être terminée.

4 Commentaires

  1. Voila le Resultat quand on veux roulé un homme sage moi j’ajouterai encore un autre nom Mr Raphaël Katebe Katoto comme candidat .

  2. Je pense que la Mp ne peut pas chanter victoire parce que l’opposition est divisée, comment la Mp va diriger le pays sans l’opposition car leurs mandats à tous résident dans l’accord du 31/12/2016? Donc nous revenos à la situation du 19/12/2016, car la nation et la communauté internationale n’ont plus confiance aux dirigeants actuels, vue leurs comportements criminels. Kabila fait une erreur grave en croyant aux armes, il devrait mettre fin entre les deux camps en appliquant l’accord du 31/12/2016 qui l’a reconduit pour une année à la tête du pays. En passant outre de cet accord il n’a aucune légitimité et les troubles graves reviendrons au pays et il lui sera impossible de maîtrise.

    Est-ce que la police et l’armée du pays doivent être seulement au service des hommes politiques qui volent le pays?

    Pour l’opposition je regrette le comportement du groupe Olengangoy, il est mieux d’aller discuter avec les autres que de créer partout dans les médiats, car seul il ne fera rien

  3. Je pense que la Mp ne peut pas chanter victoire parce que l’opposition est divisée, comment la Mp va diriger le pays sans l’opposition car leurs mandats à tous résident dans l’accord du 31/12/2016? Donc nous revenos à la situation du 19/12/2016, car la nation et la communauté internationale n’ont plus confiance aux dirigeants actuels, vue leurs comportements criminels. Kabila fait une erreur grave en croyant aux armes, il devrait mettre fin entre les deux camps en appliquant l’accord du 31/12/2016 qui l’a reconduit pour une année à la tête du pays. En passant outre de cet accord il n’a aucune légitimité et les troubles graves reviendrons au pays et il lui sera impossible de maîtrise.

    Est-ce que la police et l’armée du pays doivent être seulement au service des hommes politiques qui volent le pays?

    Pour l’opposition je regrette le comportement du groupe Olengangoy, il est mieux d’aller discuter avec les autres que de créer partout dans les médiats, car seul il ne fera rien

Comments are closed.