dimanche, octobre 4, 2020
DRC
10,752
Personnes infectées
Updated on 4 October 2020 à 9:09 9 h 09 min
DRC
266
Personnes en soins
Updated on 4 October 2020 à 9:09 9 h 09 min
DRC
10,212
Personnes guéries
Updated on 4 October 2020 à 9:09 9 h 09 min
DRC
274
Personnes mortes
Updated on 4 October 2020 à 9:09 9 h 09 min

Freddy Kita: « Le 19 décembre à minuit, si Kabila ne quitte pas le pouvoir, il verra le peuple sur son chemin »

- Publicité-

Le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila s’est exprimé mardi 15 novembre devant le Parlement, réuni en congrès à Kinshasa dans le cadre de son discours sur l’Etat de la nation. Dans des termes forts et rigoureux, le président congolais a dénoncé l’ingérence extérieure et fustigé ses opposants.

Faisant son propre bilan, le chef de l’Etat congolais estime avoir accompli du « bon travail ». Parmi les réalisations, Joseph Kabila cite le retour à la paix, les premières élections démocratiques, la décentralisation, des réformes structurelles. Un « chemin semé d’embûches mais des réalisations dont on peut être fiers ». Et une « stabilisation économique, malgré la dernière crise », a-t-il souligné.

Pour  Freddy Kita, cadre du parti d’Eugène Diomi Ndongala, farouche opposant au président congolais et allié traditionnel d’Etienne Tshisekedi, Joseph Kabila a « raté une occasion d’entrer dans l’histoire du pays » en ne déclarant pas « clairement » qu’il quitterait le pouvoir le pouvoir à l’issu de son mandat le 19 décembre prochain.

« Monsieur Kabila [le Président] vient encore une fois de rater une occasion historique, parce qu’il allait ouvertement annoncé qu’il quittait le pouvoir« , a déclaré Freddy Kita.  Pour lui, le bilan dressé par le président Kabila est « totalement faux« . « Nous sommes conscients nous tous comment il [le Président Kabila] a mis ce pays part terre« , a-t-il affirmé.

« Plus rien ne marche, nous vivons dans une insécurité totale (..) sociale, économique et même physique. Ce qui se passe aujourd’hui dans notre pays est simplement inacceptable« , explique le Secrétaire général de la Démocratie Chrétienne.

Tout en fustigeant les accords issus du Dialogue de « la Cité de l’Union Africaine », M. Kita réaffirme la position du Rassemblement auquel appartient son parti, en appellant à des nouvelles discussions, soutenant les consultations des évêques catholiques que le président Kabila semble pourtant avoir mis fin dans son discours.

Par ailleurs, Freddy Kita insiste sur le départ du président Kabila dont le mandat expire le 19 décembre prochain.

« M. Kabila doit vraiment compter son heure. En suivant son discours d’hier, c’était vraiment une déclaration de guerre. Il doit comprendre que le peuple congolais ne va pas se laisser faire. Le 19 décembre à minuit, s’il ne quitte pas le pouvoir, il [le président Kabila] verra le peuple sur son chemin« , a-t-il déclaré.

Suivez l’interview de Freddy Kita au micro de Litsani Choukran en intégralité. 

- Advertisement -

8 Commentaires

  1. Effectivement, il doit quitter le pouvoir avant qu’il ne soit trop tard pour lui. Mr Freddy KITA, nous comptons beaucoup sur vous. Vous êtes le seul depuis les élections chaotiques de 2011 qui milite pour la libération totale de notre pays. Soutien total. Nous sommes derrière vous. Le peuple d’abord.

  2. Cher mr Freddy KITA, il faut chasser ce monsieur du pouvoir. Nous vous soutenons à 100°/. Dans le rassemblement, on sait qu’on ne peut pas compter sur les nouveaux opportunistes venus pour se positionner et ensuite regagner la kabilie. Vous êtes le seul avec Diomi et votre parti la démocratie chrétienne sur qui on peut compter. Soyez fort, nous sommes avec vous. Votre fidélité et détermination paieront très bientôt. Ne cédez à rien svp. Que Dieu vous bénisse.

  3. Bon courage Freddy KITA. Le peuple ne laissera jamais ce garçon dépasser le 19 décembre 2016. Merci pour la détermination et la mobilisation des congolais. Nous vous apportons tout notre soutien. c’est cette fois-ci ou jamais. kabila doit partir. mopaya aza mopaya. ayebela

  4. Bravo mr KITA. nous recevons cet appel avec conscience. kabila doit partir. pas question de glissement. malheur aux griots qui l’acclament et lui apportent malheur jour et nuit. la transition avant les élections se fera sans lui. il n’a qu’à rêver. Nous sommes ensemble. bayebela.

  5. Effectivement Freddy kita, ce monsieur doit quitter notre pays. nous sommes tous très mobilisés pour cette date. eyo ekoya, eya. 15 ans au pouvoir en déstabilisant davantage le pays, ça suffit. il doit quitter, dégager. trop c’est trop. souffrance eleki. nous ne sommes pas dans une monarchie. dégage

  6. Le pays n’appartient pas à un clan ou à cet individu kabila. il se vente de son bilan très chaotique dans notre pays sans gêne? très ridicule. Merci mr KITA pour cet appel à la mobilisation générale pour chasser cet imposteur définitivement du pouvoir. ce garçon se croit tout permit dans notre propre pays? cette fois-ci akomona biso. ayebela

  7. Bien dit mr KITA, il vient de rater une occasion historique de sa vie. le 19 décembre 2016, son nom s’appellera désormais « le passé ». il est là depuis 2001. le pays est déchiré, l’insécurité totale à l’Est, pas des routes, pas d’électricité, pas de l’eau avec un gouvernement irresponsable, des fausses rébellions montées de toute pièce et entretenue par lui-même. teee azokende

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...