vendredi, octobre 2, 2020
DRC
10,685
Personnes infectées
Updated on 2 October 2020 à 3:05 3 h 05 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 2 October 2020 à 3:05 3 h 05 min
DRC
10,165
Personnes guéries
Updated on 2 October 2020 à 3:05 3 h 05 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 2 October 2020 à 3:05 3 h 05 min

Opposants pro-Dialogue: les grands gagnants des résolutions de Kabila

- Publicité-

Vital Kamrhe, Samy Badibangi, Jean-Lucien Busa ou encore Steve Mbikayi peuvent donc souffler. Dans son adresse à la nation Congolaise devant le parlement réuni en congrès ce mardi, le président de la République Démocratique du Congo Joseph Kabila n’est pas allé par quatre chemins pour endosser les accords politiques issu du Dialogue politique qui s’est terminé le 18 octobre dernier à Kinshasa.

Revenant longuement sur les embûches qu’a connu le pays pour prendre le rail de la démocratisation, excluant « le chemin du chaos« , le Président a affirmé que « les congolais ont choisi le dialogue pour trouver un compromis aux questions liées au retard de l’organisation du dialogue« .

« L’accord du dialogue reste la seule feuille de route défini par le peuple Congolais pour toutes les questions pre-électorales, électorales et post-électorales« , a déclaré Joseph Kabila.

Fidèle donc à l’esprit de ce Dialogue et aux accords nés de celui-ci, le Président a annoncé la désignation imminente d’un nouveau Premier ministre qui, selon toujours ces accords, sera issu de l’opposition.

« Je désignerait incessamment un premier ministre dont la charge sera la mise en place d’un gouvernement d’union nationale qui aura pour mission principale l’organisation des élections et l’amélioration du social du peuple Congolais » a rassuré Joseph Kabila. Ce qui a sonné sans doute comme un soulagement dans les oreilles des opposants qui ont participé à ce Dialogue et qui n’attendent que la mise en oeuvre de ses accords.

Cette mise en oeuvre, jadis suspendue suite à des pourparlers engagés par les évêques catholiques auprès du Rassemblement, sur demande du Président lui-même, est finalement levée. Joseph Kabila ayant de ce fait constaté leur échec. Il a notamment salué la « bravoure » des évêques catholiques à qu’il avait confié cette tâche de consulter l’autre frange de l’opposition afin d’obtenir de celle-ci son adhésion à l’accord politique du camp Tshatshi.  Malheureusement a-t-il poursuivi, « ces politiques n’ont rendu la tâche facile aux évêques« .

« Je ne laisserais pas une frange de politiciens prendre en otage le pays tout entier« , a dit le président Joseph Kabila dans son discours.

La protocole présidentiel a par ailleurs convié la presse à une « grande annonce » à venir de la part du Président, à l’issu de son discours. Il est clair qu’il pourrait s’agir de la désignation du prochain Premier ministre, consacrant une fois pour toutes les accords du Dialogue.  Une bonne affaire pour les opposants « dialogueurs ».

- Advertisement -
- Advertisement -

1 COMMENTAIRE

  1. Les gens meurent commeça , comme par blague, c+ est pas leurs fautes mais c´est pliutot l´esprit de mort qui les a englouti, a Deeu Kamerhe et collergues.

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...