mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 14:02 14 h 02 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 14:02 14 h 02 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 14:02 14 h 02 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 14:02 14 h 02 min

Des militaires français à Kitona pour former des FARDC

- Publicité-

108 stagiaires, en majorité des sous-officiers, ont été formés pendant cette période, où 3 différents modules ont été enseignés:

  • La formation des futurs adjoints-chefs de section à la méthode de raisonnement tactique et à l’élaboration des ordres d’une section, dans les missions de combat de l’infanterie.
  • La formation sur le combat en zone urbaine, pour les « commandos de recherche et d’action dans la profondeur » à la gestuelle individuelle et au combat en milieu clos. Avec l’aide de l’équipe médicale, les stagiaires ont également suivi une formation en secourisme de combat en milieu urbain.
  • La formation des futurs instructeurs génies des écoles de Kitona, notamment dans le domaine de la connaissance et de la mise en œuvre des explosifs. En outre, un volet minage et déminage fut ajouté à leur formation.

La variété et la complémentarité de ces formations s’inscrivent dans le cadre d’un dialogue de planification de la coopération opérationnelle mise en œuvre par les EFG avec les FARDC”, souligne le ministère français de la défense.

Ces formations ont pour objectifs, toujours d’après la Défense française, de « renforcer le savoir-faire des armées partenaires, mais aussi de les préparer à intégrer les opérations de maintien de paix – comme celle de l’ONU ».

La France et la RDC entretiennent des étroites relations de coopération militaire depuis de nombreuses années. En mars dernier, l’Ambassadeur de France en RDC et le ministre congolais de la Défense nationale Anciens combattants et Réinsertion ont signé cinq conventions de coopération de sécurité et de défense, matérialisant l’engagement conjoint de la RDC et de la France à mener à bien, durant plusieurs années, des projets qui ont pour objectif de valoriser, au sein d’un outil de défense congolais réformé, la formation des officiers et sous-officiers – cadres de contact des FARDC – mais aussi des « élites » militaires, tout en marquant un effort au profit de certaines fonctions opérationnelles essentielles à la réussite des opérations menées dans le grand Est de la RDC.

Richard Kiyambu, avec l’État-major des armées (France)

- Advertisement -
- Advertisement -

1 COMMENTAIRE

  1. Toutes ces formations ne visent qu’a eliminer la population qui se soulevera contre le regime, qui le contestera dans la gestion de la chose publique. Le deuxieme module l’illustre fort bien. Car comment est-ce que l’armee (nos commandos) qui est destinee a la defense territoriale contre l’invasion venant de hors-frontiere doit elle etre former pour tuer sa propre population?

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...