Kinshasa a abrité la table ronde des ministres africains de l’enseignement et formation professionnelle

IMG-20231201-WA0143

Le Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères et Francophonie, Christophe Lutundula a présidé vendredi 1 novembre, la séance de restitution des travaux de la première table ronde des ministres africains en charge de l’enseignement et la formation professionnelle au cours de laquelle, 17 recommandations formulées, ont été regroupées en deux catégories notamment, stratégique d’une part et technique/opérationnelle d’autre part.

A l’issue de cette rencontre, Lutundula a remercié tous les représentants des pays ayant participé à cette table ronde ainsi que ceux qui se sont joints à l’idée de mettre en place un réseau d’intérêt commun, pour accélérer la réalisation des objectifs fixés pendant leurs échanges.

Le VPM Lutundula reste convaincu que ces échanges permettront de rendre la coopération entre les pays africains le plus efficace et agir en faveur d’une formation professionnelle de qualité pour leurs populations et la jeune africaine, à qui « il est impérieux de donner un savoir, savoir-faire et savoir-vivre, ou tout simplement un savoir-être, pour qu’elle devienne effectivement, non seulement l’artisane d’une nouvelle Afrique qui gagne, mais qu’elle participe au leadership et qu’elle soit utile à elle-même ».

« Organisées par le gouvernement congolais à travers son ministère de la Formation professionnelle et Métiers, du 10 au 14 novembre 2023 au Palais du peuple (Kinshasa), et sous le haut patronage du président de la République S.E Félix Antoine Tshisekedi, ces assises ont eu un écho retentissant et favorable, qui nous invite à poursuivre sur cette même lancée afin d’aider nos pays respectifs à bâtir des systèmes d’enseignement et de formation technique et professionnelle cohérents et efficaces », a indiqué le chef de la diplomatie congolaise dans son mot d’ouverture de la séance.

En sa qualité de présidente du Réseau africain de qualification et de certification, Antoinette Kipulu, ministre de la Formation professionnelle et Métiers a fait part au Représentant Pays de l’UNESCO en RDC ainsi qu’aux ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques des pays membres de l’Union africaine ayant participé à ladite table ronde, des enjeux qui ont dicté l’organisation de ces travaux, afin de mobiliser ensemble les énergies pour mener ce projet à bon port.

Gloire MALUMBA