Présidentielle 2023 : à Goma, Fayulu promet la prise en charge totale de la scolarité des enfants des militaires par l’État

WhatsApp Image 2023-12-01 at 8.39.42 AM

La campagne électorale poursuit son bonhomme de chemin en République Démocratique du Congo. Le candidat numéro 21 à la présidence de la République, Martin Fayulu était jeudi 30 novembre dans la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Dans sa communication devant les gomatraciens venus en grand nombre pour l’écouter, le candidat de Lamuka a indiqué que durant son mandat de Président de la République, l’État prendra en charge la scolarité des enfants des militaires de la maternelle à l’université.

« Les enfants des militaires, des policiers, depuis l’école maternelle jusqu’à l’université, l’État prendra en charge leur scolarité. Nous allons faire des casernes dans le Nord-Kivu, vous aurez des camps dignes de ce nom ici à Goma, à Beni, à Butembo », a dit le président du parti politique ECiDé.

Le candidat proclamé deuxième à la dernière présidentielle a martelé que le régime actuel dirigé par Félix Tshisekedi, emprisonne les journalistes et les musiciens parce qu’ils expriment leurs opinions sur la marche des institutions de la République.

« Depuis que Félix Tshisekedi est là, on a emprisonné des musiciens, des journalistes. Pourquoi ? Parce qu’Idingo Delcat a dit que rien ne va. Et voilà, la solution pour eux, c’est de l’emprisonner. Mais l’État arrive, c’est le moment pour que la situation change », a rétorqué Martin Fayulu avant de promettre qu’une fois élu, de renoncer à son salaire et de réorienter vers les projets sociaux.

« Moi, je ne prendrai pas un seul franc comme salaire, comme indemnités, zéro. Cet argent ira dans les projets sociaux », a dit Martin Fayulu.

Charismatique figure de l’opposition congolaise, Martin Fayulu se présente à la présidentielle pour la deuxième fois après avoir été classé deuxième en 2018.

David Mukendi