Une firme américaine prête à investir 360 millions USD pour installer une raffinerie moderne de transformation du cuivre et du cobalt en RDC

IMG-20231118-WA0019

Le vice-premier ministre, ministre de l’Économie Vital Kamerhe a échangé, vendredi 17 novembre à Kinshasa, avec les responsables de l’entreprise DELPHOS, pionnier dans la levée des fonds, rapporte un compte rendu de ce ministère que POLITICO.CD a consulté.

Roya Rahmani, présidente de cette firme américaine, et son directeur général, Wesley Davis, ont sollicité la facilitation du patron de l’Économie congolaise pour la matérialisation du projet d’installation d’une raffinerie de transformation du cobalt et du cuivre en RDC, un projet à 100% Congolais.

Roya Rahmani a annoncé à Vital Kamerhe que DELPHOS compte lever les fonds pour développer une raffinerie moderne qui va produire de la cathode du cuivre au standard LME (London Métal Exchange). C’est soit 99,99% de degré de pureté et faire du sulfate de cobalt, une étape au-dessus du sulfate de cobalt local disponible sur le marché afin pouvoir servir au précurseur de la batterie.

« Nous sollicitons votre appui pour l’opérationnalisation de ce projet très bénéfique pour la République Démocratique du Congo car enfin ça va inscrire le pays sur la voie du gain profitable à tous les Congolais contrairement à l’exploitation et l’exportation minière telle que fait aujourd’hui », a déclaré Roya Rahmani.

D’après Roya Rahmani, ils vont ramener la transformation localement en installant une raffinerie moderne en RDC. Pour ce faire, dit-elle, DELPHOS est prêt à trouver 350 millions auprès de ses partenaires pour investir dans ce projet.

«Nous sollicitons une implication du gouvernement dans le financement des études de faisabilité à travers une subvention d’utilité publique, condition nécessaire pour convaincre les investisseurs et une accélération dans la procédure d’opérationnalisation», a-t-elle renchéri.

En sa qualité du Président de la Commission Économique et Financière du Gouvernement, le vice-premier ministre Vital Kamerhe a promis de s’investir personnellement pour approcher tous les Ministres sectoriels concernés par ce projet. Il s’agit, entre autres, des ministres de l’industrie, des Finances, le Ministre de l’Énergie, le Ministre du Plan.

« Il est grand temps que la République Démocratique du Congo quitte ce rêve du pays potentiellement riche pour devenir un pays réellement riche. Nous devons mouiller le maillot en impliquant dans des projets tel que celui présenté par DELPHOS. Nous allons échanger avec les Ministres sectoriels et faire rapport au Chef de l’État afin que ce projet puisse être opérationnel. Vous avez tout mon soutien », a prévalu l’ancien directeur du cabinet du chef de l’État.

DELPHOS est une société basée à Washington DC et travaille depuis 50 ans dans la levée des fonds. Ce projet avec le gouvernement s’inscrit dans l’idée du protocole d’accord signé entre la RDC, la Zambie et les États-Unis pour développer localement la fabrication des batteries pour des véhicules électriques.

Odon Bakumba