Conférence mondiale de l’internet: la RDC s’attend au développement de l’IA et des TIC

IMG-20231109-WA0036

Lors du 10ème sommet de la conférence mondiale de l’internet qui se tient du 08 au 10 novembre à Wuzhen en Chine, le ministre congolais des Postes, télécommunications et nouvelles technologies de l’information et de la communication (PTNTIC), Augustin Kibasa et le vice secrétaire général de l’union internationale des télécommunications, Thomas Lamanauskas, ont échangé sur l’intelligence artificielle et l’évolution des technologies de l’information et de la communication.

« Nous avons pris part à la cérémonie d’ouverture du 10ème Sommet de la Conférence mondiale de l’internet à Wuzhen en Chine. A cette occasion, nous avons échangé avec Tomas Lamanauskas, vice-secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications (UIT). Au menu de nos échanges, les questions liées au développement de l’intelligence artificielle et l’évolution des technologies de l’information et de la communication en République démocratique du Congo », a fait savoir Augustin Kibassa cité par l’ACP.

Le ministre des PT-NTIC a exprimé sa satisfaction après avoir pris langue avec ce haut cadre de l’union internationale des télécommunications, en disant être intéressé à interagir pour passer aux actions proprement dites.

Pour sa part, Thomas Lamanauskas a assuré au ministre congolais, la disponibilité de son organisation à accompagner la RDC dans ce domaine à travers des projets spécifiques en termes des besoins matériels.

Le thème choisi pour ce sommet organisé est :« Construire un monde numérique inclusif, résilient et bénéfique à tous-travailler ensemble pour construire une communauté d’avenir partagé dans le cyberespace ».

Au moins 20 sous-forums ont été organisés autour des sujets tels que l’initiative pour le développement mondial, la transformation synergique vers la numérisation et l’écologisation, l’intelligence artificielle, le réseau de la puissance informatique, la cyber sécurité, la gestion des données, la réduction de la pauvreté grâce aux technologies numériques et la protection des internautes mineurs.

Samuel Nakweti