Élections 2023: le gouvernement satisfait de voir des opposants rejoindre le processus électoral

IMG-20230705-WA0026

Dans un briefing hebdomadaire de ce mardi 4 juillet, le ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya est revenu sur les discussions entre la CENI et les opposants congolais concernant le processus électoral en cours.

À cet effet, il a laissé entendre que le gouvernement a pris acte avec satisfaction de voir que des opposants vont finalement le rejoindre dans ce processus car, souligne-t-il, ils ont répondu favorablement à l’invitation de la centrale électorale.

« Peut-être que maintenant nous allons quitter la causerie pour aller dans les vrais sujets qui concernent les congolais que nous puissions leur donner des réponses. Nous espérons que les réponses qui leur ont été données par la CENI comme nous le disions ici, il appartenait à la CENI de construire un consensus autour du processus électoral. Nous espérons que dans le cadre des responsabilités qui sont les leurs, ils auront leur part parce que nous gouvernement, allons continuer à financer le processus électoral mais aussi à prendre des mesures pour permettre d’assurer la sécurité dans les parties du pays qui sont touchées et concernées par l’insécurité principalement la partie », a-t-il fait remarquer.

Pour rappel, le Président de la CENI, Denis Kadima avait engagé, dans le cadre du processus électoral en cours, des discussions avec les 4 leaders de l’opposition congolaise à l’occurrence Martin Fayulu, Delly Sesanga, Matata Ponyo et Dieudonné Bolengetenge qui a représenté Moïse Katumbi ainsi que les membres du Parti « Nouvel Élan » conduits par Adolph Muzito, dans le but d’explorer ensemble de solutions réalistes pour un processus plus inclusif.

Denis Kadima avait souligné que la centrale électorale a pris l’engagement de mettre en œuvre toutes les recommandations de l’audit externe principalement la publication anticipée des listes des électeurs.

Christian Okende