Embouteillages à Kinshasa: le début des travaux de la construction d’un téléphérique annoncé en juillet 2023

IMG-20230628-WA0000

Le gouvernement congolais et la firme turque Milvest ont officiellement signé un contrat d’ingénierie d’approvisionnement et de construction d’un téléphérique à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. C’est le ministre de l’Aménagement du territoire, Guy Loando Mboyo qui a représenté le gouvernement à cette cérémonie.

Selon les informations de nos confrères d’Opinion-Info.cd, le projet de téléphérique vise à soulager la congestion routière à Kinshasa en introduisant une ligne de transport aérien par câble reliant deux gares stratégiques : l’université de Kinshasa dans la commune de Lemba et la station Triangle dans la commune de Mont-Ngafula. Avec une longueur de 2 kilomètres, le téléphérique aura une capacité de transporter quotidiennement 5000 passagers.

Lors de la cinquante-troisième réunion du conseil des ministres, tenue le 13 mai 2022, les problématiques liées à la circulation routière dans la ville province de Kinshasa avaient été posées par les membres du gouvernement congolais.

Parmi les causes endogènes des embouteillages attachées au comportement des usagers de la route, les autorités évoquent le non-respect ou l’ignorance du Code de la Route entraînant l’indiscipline dans la circulation routière, les tracasseries par les policiers de la circulation routière et les agents de contrôle du gouvernement provincial.

Cependant, les autorités estiment également que l’état de délabrement très avancé des chaussées, le mauvais état de la voirie et l’insuffisance des routes principales et secondaires comptent parmi les causes exogènes de ce phénomène.

Ainsi, afin de palier à ces difficultés de la mobilité et assurer la fluidité dans la circulation routière à Kinshasa, Cherubin Okende alors ministre des Transports, Voies de Communication et de Désenclavement avait préconisé quelques mesures notamment :

-Le désengorgement des 22 points noirs de trafic identifiés à travers la ville ;

-L’aménagement des carrefours, espaces de stationnement et signalisation routière ;

-La régulation et l’inspection de la circulation notamment en modernisant le registre
des véhicules par l’enregistrement électronique, en produisant de nouveaux permis de conduire avec puce et en équipant la police des portiques mobiles et terminaux ;

-La coordination de la prévention et la sécurité routières ;

-La relance du train urbain de Kinshasa dans les différents tronçons;

-L’encadrement du phénomène Motos-Taxis et ses corollaires ;

-Le soutien des projets innovants tels que les Téléphériques ou métro aériens, le transport urbain sur le fleuve de Kinshasa à Maluku et la construction de Tramway.

Il faut dire que selon nos informations, les travaux de construction de ce projet sont prévus pour débuter en juillet 2023. La société Milvest estime que la majeure partie du projet sera livrée d’ici décembre 2023.

Carmel NDEO