RDC : Mbusa Nyamwisi, un « poids lourd » au côté de Tshisekedi pour élargir la coopération régionale

IMG-20230324-WA0049

Le Président de la RDC, Félix Tshisekedi a nommé Mbusa Nyamwisi Antipas ministre de l’intégration Régionale. L’ordonnance portant sa nomination a été lue à la Télévision Nationale aux petites heures de ce vendredi 24 mars 2023, par Tina Salama, porte-parole du Chef de l’Etat congolais.

Mbusa Nyamwisi, un poid lourd pour accompagner la vision de Tshisekedi

D’aucuns estiment que le Président Tshisekedi a jugé judicieux de nommer Mbusa Nyamwisi, à ce poste stratégique au sein du gouvernement Sama II. Compte tenu de son expérience dans la gestion de la res publica, cette figure politique est capable de relever les défis énormes auxquels le pays fait face. C’est donc un meilleur joueur aligné sur terrain, qui était sous réserve pour la finale contre une équipe solide que son équipe n’a jamais battue.

Sur les réseaux sociaux, les internautes affirment que Mbusa Nyamwisi figure parmi les géants politiques qui vont jouer un rôle important pour redresser la politique du pays, notamment dans sa gestion, qui, pendant un moment, avait connu des critiques énormes.

Une bouffée d’oxygène dans les affaires régionales

« Placer Mbusa Nyamwisi à l’intégration Régionale est plus stratégique vue son expérience », a réagi un autre internaute, se référant à son apport au ministère de la coopération régionale, puis des affaires étrangères, et enfin à la vice-primature chargée de la reconstruction sous Kabila.

A ce poste, le montagnard, comme plusieurs l’appellent va donc contribuer notamment à la mise en œuvre diligente , au niveau national, des programmes d’intégration régionale du COMESA , de la SADC, de la CEEAC, de l’Union Africaine (UA) et des organisations régionales dont la République Démocratique du Congo est membre, coordonner la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation au niveau national des programmes d’action y relatifs ;

  • initier des projets et produire des documents en guise de contribution à la préparation des plans stratégiques indicateurs du développement;
  • préparer, promouvoir et élargir la participation aux activités d’intégration régionale des parties prenantes nationales, à savoir: le Parlement, le Gouvernement, le secteur privé (organisations des travailleurs et des employeurs) et la société civile;
  • servir de forum de consultation entre lesdites parties prenantes sur les questions d’intégration régionale;
  • assurer la liaison et faciliter la communication entre la République démocratique du Congo d’une part et, d’autre part, les secrétariats exécutifs et généraux du Comesa, de la SADC, de la tripartite Comesa-EAC-SADC, de la CEEAC, de la Commission de l’UA et des organisations sectorielles dont la République démocratique du Congo est membre.

Aussi, Mbusa Nyamwisi va jouer plusieurs rôles dans la coopération internationale pour booster le développement du pays et assurer sa mise en œuvre notamment en appuyant la diplomatie propulsée par Félix Tshisekedi.

Mbusa Nyamwisi revient aux affaires après plus de 10 ans d’absence dont 8 ans en dehors du pays.

Azarias Mokonzi, depuis Beni