RDC: 72 heures accordées à Matata Ponyo pour fournir les preuves de la rétrocommission lui demandée au ministère des Finances

IMG-20230207-WA0045

Le Sénateur Augustin Matata Ponyo, Président du conseil d’administration de Congo Challenge est invité à fournir des informations pertinentes sur la ou les personnes membres du cabinet du Ministre des Finances ayant exigé une rétrocommission de 20% pour qu’il obtienne le paiement des études réalisées par son cabinet au profit du gouvernement congolais.

Entre-temps, le directeur de cabinet, Bertin Mawaka Lubembo désapprouve les allégations selon lesquelles le cabinet de Nicolas Kazadi aurait exigé à Matata Ponyo de payer cette rétrocommission pour obtenir son paiement.

Dans une correspondance lui adressée, le directeur de cabinet du ministre des Finances, qui dit réaliser « la gravité » de ces propos, accorde un délai de trois jours à Matata Ponyo pour prouver ses allégations en rapport avec son dossier, afin qu’une enquête soit menée et, le cas échéant, des sanctions soient prises.

« Compte tenu de la flagrance et la gravité de vos déclarations tant sur la réputation que sur l’image non seulement du ministère des Finances mais aussi et surtout de tous les services publics, un délai de trois jours vous est accordé. Dépassé ce délai, le ministère des Finances se réserve le droit de saisir la justice pour injures publiques, Imputations dommageables, outrages envers les autorités publiques, Propagation des faux bruits au cas où, ses déclarations s’avéreraient fausses», a prévenu le directeur de cabinet, Bertin Mawaka Lubembo

Il convient de rappeler que Matata Ponyo avait affirmé dans une allocution prononcée lors de sa matinée politique, qu’il lui avait été demandé de payer 20 % de rétrocommission pour obtenir le paiement des études réalisées par son cabinet au profit du gouvernement. Chose qu’il aurait refusé car, selon lui, ce n’est pas conforme à son éthique et à ses exigences professionnelles.

« Imaginez-vous qu’il m’a été demandé aussi de payer 20% de rétrocommission pour obtenir le paiement des études réalisées par mon cabinet au profit du gouvernement? Ce que j’ai refusé, car cela n’est pas conforme à mon éthique et à mes exigences professionnelles. Les fonds de la Banque africaine de développement, constitués notamment des épargnes des africains et des occidentaux, sont scandaleusement détournés au ministère des finances», avait déclaré Matata Ponyo Mapon.

Christian Okende