Conflits Teke-Yaka à Kwamouth : l’UE engage 500.000 euros en faveur des déplacés

IMG-20221130-WA0050

L’Union européenne annonce avoir engagé une aide humanitaire de 500.000 EUROS en faveur des personnes déplacées internes suite aux différents conflits interethniques entre les peuples Teke et Yaka, dans les provinces du Mai-Ndombe et du Kwilu.

« L’Union européenne (UE) a décidé de mettre en place un financement de 500.000 EUROS (520.000 USD), pour soutenir une intervention humanitaire en faveur des personnes déplacées internes dans les provinces du Mai-Ndombe et du Kwilu », souligne l’UE dans une note d’information parvenue, mardi, à POLITICO.CD

Depuis juin 2022, les provinces de Mai-Ndombe et Kwilu connaissent des confrontations violentes et des exactions à l’encontre des populations locales. Le conflit est parti de la zone de Kwamouth, puis s’est étendu vers la zone de Bandundu et du Kwilu.

Selon les Nations Unies (OCHA), en novembre 2022, plus de 55 000 personnes étaient déplacées à l’intérieur du pays en raison de ces confrontations. Parmi elles, 30 000 ont un besoin urgent d’aide humanitaire. Ces personnes déplacées sont réparties dans le Mai-Ndombe, le Kwilu, le Kwango et la Ville-Province de Kinshasa. Plus de 2 600 personnes ont aussi cherché refuge au Congo-Brazzaville.

Dans cette perspective, confie l’UE, son financement humanitaire d’urgence engagé va donner la priorité aux transferts en espèces à usages multiples afin de répondre aux besoins les plus essentiels des populations concernées en matière de nutrition et de sécurité alimentaire.

« Les besoins des déplacés en matière de protection et de santé, y compris le soutien psychosocial, seront également financés », ajoute la même note d’information.

À l’en croire, l’action sera mise en œuvre par Caritas, partenaire humanitaire de l’UE, sur une période de 4 mois.

Serge SINDANI