PUBLICITÉ

Nord-Kivu : un autre militaire FARDC tué par la RDF à un poste frontalier avec le Rwanda

L’armée de défense Rwandaise (RDF) est de nouveau accusée d’un meurtre commis sur un soldat congolais dans un incident survenu, jeudi 04 août 2022, à Kanyesheja, un poste frontalier avec le Rwanda, situé dans le groupement de Buhumba, en territoire de Nyiragongo, au Nord-Kivu.

Des sources au sein de la société civile locale, non encore confirmées par l’armée congolaise, renseignent qu’un militaire Rwandais a tiré à bout portant sur un militaire congolais, suite à une incompréhension. La tension a monté d’un cran, au même village.

Thierry Gasisiro, secrétaire de la société civile de Nyiragongo, cité par les médias, précise cependant que « les militaires Rwandais après avoir commis ce forfait ont déplacé le corps sans vie du soldat congolais au Rwanda pour dissimuler leur forfait », a-t-il dit, peu avant d’ajouter que « Ces mêmes RDF ont arrêté un citoyen congolais avec son troupeau à la frontière non loin de la borne 11 et les ont amené au Rwanda ».

Mardi 2 août, au village Murambi, dans le territoire de Nyirangongo (Nord-Kivu), les FARDC ont échangé des tirs avec la RDF. D’après nos sources, les militaires rwandais ont accusé ceux de la RDC d’avoir facilité la traversée transfrontalière clandestine d’un commerçant au niveau de la borne 11.

Un militaire rwandais commis à la surveillance de cette frontière a ouvert le feu sur le militaire congolais et celui-ci aurait aussitôt riposté. Ce qui a occasionné un échange de tirs de quelques minutes entre les deux armées. L’ incident n’a causé aucun dégât. Cependant, la panique a été vive dans le chef de la population du village Murambi.

Serge SINDANI

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU