PUBLICITÉ

Bunagana occupé par le Rwanda et le M23 qui avancent vers Rumangabo : Fayulu invite le gouvernement à quitter la distraction

Consterné par la situation qui prévaut actuellement dans le Nord Kivu suite à la énième agression dont la RDC est victime de la part de son voisin, le Rwanda, qui entretient sciemment l’insécurité dans la partie orientale de la RDC, l’opposant Martin Fayulu a invité le gouvernement dit des « warriors » a quitté la distraction. Car, révèle-t-il, les supplétifs (terroristes du M23 ndlr) du Rwanda s’organisent pour s’accaparer de Rumangabo.

« Bunagana est toujours entre les mains du M23. Ces supplétifs du Rwanda s’organisent pour s’accaparer de Rumangabo. Que fait le gouvernement dit des ‘’warriors’’? Halte à la distraction », a-t-il tweeté.

Pour le président national de l’ÉCiDé,« l’armée congolaise doit être réformée et dotée des moyens adéquats pour protéger l’étendue du territoire national ».

Pour l’heure, après une brève période d’accalmie, les affrontements entre les FARDC et les terroristes du M23 appuyés par l’armée rwandaise ont été signalés dans les groupements Kisigari et Bwisha, la nuit du mardi à mercredi 3 août 2022.

Une situation qui a occasionné, rapportent les médias locaux, un déplacement massif de la population s’observe vers Kabaya, Rimangabo, Kiwanja et Rutshuru-centre.

« Le mal ne peut demeurer éternellement. Il y a un temps pour tout», prêche un vieil adage. Un groupe d’experts des Nations unies révèle, dans un rapport contenant des « preuves solides », que l’armée rwandaise est intervenue dans l’est de la République Démocratique du Congo (RDC), directement et en soutien à des groupes armés, depuis novembre 2021. Le rapport contenant des preuves palpables a été publié ce jeudi 04 août 2022 et consulté par Reuters.

Le ministre congolais de la Communication et des médias, Patrick Muyaya a rapidement réagi après la confirmation par l’ONU. « La vérité finit toujours par triompher Nous nous réjouissons des conclusions du travail du groupe d’experts des Nations Unies ».

A partir de maintenant, le monde a compris que le perturbateur de la paix en République Démocratique du Congo et dans l’ensemble de la région des Grands lacs s’appelle, Paul Kagame, président du Rwanda.

Dominique Malala

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU