PUBLICITÉ

Incident MONUSCO à Kasindi : Antonio Guterres présente ses condoléances à Félix Tshisekedi

Le Chef de l’État, Félix Tshisekedi a échangé, dans l’après-midi de ce lundi 1er août, avec le Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guterres à travers l’appel téléphonique.

Selon la présidence de la République, ces deux personnalités ont abordé la situation des casques bleus dans la partie Est de la République Démocratique du Congo, particulièrement les récentes altercations avec la population.

Profitant de cet échange, indique la même source, le Secrétaire Général des Nations-Unies a tenu à présenter ses condoléances au Chef de l’État, aux familles éplorées et à toute la population congolaise.

Pas plus tard que le dimanche 31 juillet, l gouvernement congolais a condamné et déploré la fusillade survenue à Kasindi (Nord-Kivu), impliquant les casques bleus de la MONUSCO. Le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya a fait savoir que ces derniers ne pourront plus faire partie de la MONUSCO.

https://t.co/Yl96NDK8d1

Dans un communiqué rendu public, le gouvernement a assuré à la population congolaise et les familles endeuillées que des dispositions requises sont en cours pour assurer la prise en charge matérielle et judiciaire consécutive à ce drame.

«Le gouvernement, conjointement avec la MONUSCO, a initié une enquête pour établir les responsabilités, connaitre les motivations d’un tel forfait et obtenir des sanctions sévères à l’encontre des casques bleus incriminés qui sont, du reste déjà aux arrêts» a indiqué Patrick Muyaya.

Et d’ajouter : «le gouvernement a appelé au calme la population congolaise en général et particulièrement, celle de Kasindi et de toute la province du Nord-Kivu. Il a également assuré qu’il veillera à ce que pareil incident ne se reproduise plus».

Christian Okende

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU