PUBLICITÉ

Kwango : Après 3 ans de fermeture, la frontière RDC-Angola entre Kahemba et la province angolaise de Lunda-Norte de nouveau opérationnelle

La frontière RDC-Angola comprise entre la province congolaise du Kwango dans le territoire de Kahemba et la province angolaise de Lunda-Norte dans le territoire de Kahungula a été réouverte jeudi, à Shamaziamo par les deux gouverneurs des provinces, après environ trois ans de fermeture suite à la pandémie de COVID-19.

« C’est par la ferme volonté de deux Présidents en l’occurrence, le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de la RDC et Joao Lorenco de l’Angola que cette réouverture a été rendue possible », a indiqué dans son mot de circonstance, le gouverneur de la province du Kwango, Jean-Marie Peti Peti Tamata.

Selon lui, les habitants de deux provinces sœurs vivant à la frontière et qui connaissent les mêmes difficultés, devront profiter de ces nouvelles opportunités afin d’exploiter leurs activités frontalières dans le respect des lois de deux pays.

« La volonté des Kwangolais est d’œuvrer ensemble pour renforcer leurs liens », a-t-il dit, avant de souligner que le souhait le plus ardent de ces deux peuples est de maintenir un climat de paix, d’harmonie, de transparence, d’entente et de coopération, climat assis, d’après lui, sur le socle de l’intangibilité des frontières héritées de la colonisation, conformément à la charte des Nations Unies et l’acte constitutif de l’Union africaine dans le but de favoriser la mise en place de la zone de libre-échange.

L’ouverture de cette frontière, a-t-il encore ajouté, est la matérialisation de leadership managérial de deux Chefs d’Etat, à travers les accords bilatéraux.

Pour Jean-Marie Peti Peti, la province du Kwango s’est engagée à actionner essentiellement les domaines notamment, de la défense et sécurité pour garantir les échanges d’informations au niveau de deux provinces, la construction des bornes détruites et leur entretien et visibilité ainsi que les domaines de la santé, de la coopération libérale, de transport et voies de communication et celui de l’ agro-pastoral.

Pour sa part, le gouverneur angolais de la province de Lunda-Norte, Ernest Muangala, s’est dit satisfait de la réouverture de la frontière de leurs deux provinces qui permettra les échanges commerciaux et témoigne de la volonté de vouloir vivre ensemble entre les deux pays.

Il a rappelé que cette réouverture n’est que la matérialisation de celle qui a été faite le 5 juillet 2022 à Lufu par les deux ministres nationaux de l’Intérieur de deux pays à laquelle lui-même a assisté.

Pour lui, l’ouverture des frontières va également améliorer les conditions de vie de deux populations.

« Les deux États gagneront économiquement », a-t-il encore souligné, avant de renseigner que leur programme d’urgence est d’asphalter les 18 Km de route qui les séparent de Luanda jusqu’à Dundu afin de permettre aux véhicules de l’Angola d’arriver rapidement à cette frontière sans beaucoup de difficultés.

Ernest Muangala a promis le respect de protocole signé depuis les années antérieures, tout en remerciant les deux Chefs d’Etat qui ont permis la réouverture des frontières par leur décision commune.

Les deux gouverneurs ont visité le lieu où sera érigé le marché congolais.

Les délégations accompagnant les deux gouverneurs ont été composées notamment des ministres provinciaux, des comités provinciaux de sécurité de deux pays, des administrateurs de territoire de la RDC et de l’Angola.

Tandis que du côté Congolais, il y avait en outre, des députés provinciaux, des directeurs généraux des services taxateurs ainsi qu’une foule immense de la population du territoire de Kahungula venue saluer cette réouverture, a-t-on rappelé.

Stéphie MUKINZI M & ACP

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU