PUBLICITÉ

Élections du Gouverneur à la Tshopo : Les femmes politiques et de la société civile appellent Tshisekedi à investir Madeleine Nikomba

La province de la Tshopo considérée administrativement parmi les 13 provinces congolaises à problème ne connait toujours pas son nouveau gouverneur, après les élections à deux tours en mai dernier, qui ont, ensuite, ouvert une brèche d’un long feuilleton judiciaire entre les candidats Tony Kapalata et Madeleine Nikomba.

Face à cette situation, les femmes politiques et celles issues des organisations de la société civile de la Tshopo sont sorties, samedi 30 juillet, de leur silence. Suivant avec attention soutenue ce processus et après avoir suivi le règlement juridique du contentieux électoral ainsi que la délibération de l’une des plus hautes instances judiciaires du pays, à savoir le conseil d’État, ces femmes déplorent une kyrielle d’injures dont est victime la sénatrice Madeleine Nikomba et appellent le chef de l’État à l’investir au poste du gouverneur de la Tshopo.

« Sortant de notre silence, nous venons à la place publique pour déplorer, désapprouver et condamner avec la dernière énergie, la kyrielle d’injures et autres diffamations dont est couverte l’Honorable Sénatrice Madeleine Nikomba Sabangu dans les réseaux sociaux, parce que proclamée vainqueur de ces élections; une preuve partante des violences basées sur le genre; que subissent les femmes dans la Tshopo », ont-elles déclaré.

Pour ces femmes de la Tshopo, Madeleine Nikomba a été la meilleure élue sénatrice dans la Province qu’elle représente aujourd’hui à la chambre haute du parlement national. A ce titre, martèlent elles, « elle mérite respect et considération de la part de ses compatriotes, même si elle ne réunit pas l’unanimité ».

« Prenant en compte l’Arrêt du Conseil d’État, récemment qualifié du dernier acte pertinent par la Cour Constitutionnelle; Nous, Femmes de la Tshopo, joignons aujourd’hui nos voix à celles de sans voix, hommes et femmes compris, et demandons au Magistrat Suprême, Garant de la paix dans les institutions, Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’État, de bien vouloir procéder à l’investiture de la toute Première femme élue Province de Gouverneur la Tshopo: nous avons cité I’Honorable Madeleine Nikomba Sabangu », concluent les femmes Tshopolaises.

Il sied de noter que la cour constitutionnelle, ayant été saisie par la CENI qui ne s’avoue pas presque concernée par l’arrêt du conseil d’État proclamant définitivement le ticket Nikomba comme gagnant, a rendu ses arrêts dans lesquels la situation de la Tshopo semble critique. La cour constitutionnelle a appelé la CENI à s’aligner derrière le dernier acte pertinent. Depuis lors, les langues se délient pour interpréter les arrêts de la plus haute juridiction au pays.

Serge SINDANI

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU