PUBLICITÉ

RDC: « Le Chef de l’État en 3 ans a réussi à faire un bilan acceptable et socialement appréciable » (Thierry Monsenepwo)

À l’approche de la fin du quinquennat du Président de la République, Félix Tshisekedi, et des élections générales de 2023 en République Démocratique du Congo, Thierry Monsenepwo, membre de l’Union Sacrée de la Nation, reste convaincu que le Président de la République a les chances de briguer un second mandat au sommet de l’État.

Selon lui, pour la simple raison qu’il a d’abord le bilan à défendre qui en 3 ans a réussi à faire un bilan acceptable et appréciable. Puis, le projet qu’il va exécuter dans le prochain quinquennat.

« Je suis vraiment convaincu que le Président de la République a les chances de rempiler en 2023, et démocratiquement. Il faudrait que vous preniez date. Pourquoi ? Pour la simple raison que l’élection est un rendez-vous où, lorsque vous avez été au pouvoir et vous êtes en train de demander un nouveau bail, vous avez deux éléments à votre actif. Premièrement, le bilan que vous défendez. Deuxièmement, le projet que vous allez exécuter dans le prochain quinquennat. En ce qui concerne le bilan, le Chef de l’État en 3 ans a réussi à faire un bilan acceptable et appréciable », a déclaré Thierry Monsenepwo.

Ce cadre de CCU, parti cher de Lambert Mende, a soutenu que dans 3 ans du quinquennat de Félix Tshisekedi, sur le plan social, il y a une amélioration de 3% d’indice de développement humain notamment dans le PIB du pays qui a connu une augmentation de 15%.

« Ça signifie qu’il y a eu une amélioration dans le secteur éducatif, une amélioration dans le niveau de vie et une amélioration dans le secteur de la santé. Deuxièmement, lorsque vous voyez le PIB dans notre pays, il y a eu une augmentation de 15%. Ça signifie que le pouvoir d’achat du congolais a augmenté de 15%», a-t-il estimé.

Aussi, ajoute-t-il, la gratuité de l’Enseignement Primaire qui a permis à plus de 5 millions d’enfants de retrouver le chemin de l’école. À cela s’ajoute, à l’en croire, la couverture de santé universelle qui sera, bientôt, une réalité ainsi que l’augmentation prochaine de 15% des salaires des agents et fonctionnaires de l’État, ainsi que des militaires et policiers.

Évoquant la situation sécuritaire dans la partie Est du pays, Jean Thierry Monsenepwo a appelé la population congolaise à ne pas perdre de vue que cela fait partie du plan du Rwanda d’annexer certains territoires de la RDC.

«À cet égard, ne perdons jamais de vue que les agresseurs étiquetés M23 ne sont qu’une énième couverture de la présence militaire rwandaise en RDC en vue d’obtenir enfin l’annexion de certains territoires de l’Est de notre pays tant convoité, conformément à un projet hégémonique et expansionniste qui remonte à 1962. Contrairement aux nageurs nationaux en eaux troubles qui cherchent des excuses au M23 pour justifier leur activisme politique en temps de guerre, nous CCU, nous Union Sacrée, continuerons de soutenir les institutions de la République, qui pour nous, abattent un travail appréciable qui garantira obstinément, la victoire à notre camp en 2023, prenez date », a-t-il laissé entendre.

Christian Okende

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU