PUBLICITÉ

Goma : Plusieurs bases et sites de la MONUSCO attaqués, de nombreux biens pillés, des bureaux, véhicules caillassés et incendiés

Plusieurs bases et sites de la MONUSCO ont été attaqués ce lundi 25 juillet à Goma dans la province du Nord-Kivu. Cela fait suite aux manifestations contre cette mission onusienne. Les activités socio-économiques ont été paralysées toute la journée de ce lundi, apprend POLITICO.CD.

À en croire des sources sur place, des manifestants tenant des calicots portant des messages anti MONUSCO, ont fait irruption dans quelques sites de cette mission de l’ONU.

Les mêmes sources renseignent que ces manifestants ont même réussi à accéder dans certains des sites tels que le Régional, la RVA et l’entrepôt des HASHI, où de nombreux biens de la MONUSCO ont été pillés.

Des bureaux et des véhicules, au niveau de Lava Site, ont été « sérieusement » caillassés et « partiellement » incendiés, apprend-on.

Des unités spécialisées des casques bleus ont toutefois fait usage aux gaz lacrymogènes afin d’empêcher les manifestants d’y entrer.

Au quartier Katindo, apprend-on, des manifestants ont caillassé quelques véhicules de transport en commun.

Au même moment, de nombreuses artères de la ville de Goma ont été barricadées par ces jeunes qui manifestent contre cette mission onusienne en RDC.

Des tirs ont été entendus dans la matinée, dans quelques coins de la ville, où les éléments de la police nationale étaient en train de dégager les routes barricadées par ces jeunes.

Ces manifestations interviennent 24h après l’appel du maire de Goma interdisant toute manifestation non autorisée.

Cette interdiction était motivée par différents messages relayés sur les réseaux sociaux, appelant à des manifestations contre la MONUSCO.

Christian Malele

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU