PUBLICITÉ

RDC : La guerre d’agression du M23, soutenu par le Rwanda, a des conséquences néfastes sur le tourisme (Gouvernement)

Le ministre du Tourisme Modero Nsimba Matondo, a affirmé, mercredi, que la guerre d’agression du M23, soutenu par le Rwanda, a des conséquences néfastes sur le tourisme congolais au cours d’un briefing de presse qu’il a animé conjointement avec le ministre de la Communication et médias, Patrice Muyaya Katembwe, le mercredi 20 juillet.

Il a fait savoir que cette guerre d’agression, située au plan géographique en RDC et juridique au patrimoine universel, et qui se déroule essentiellement dans les aires protégées parc de Virunga a engendré des pertes énormes aussi bien au niveau environnemental (flore et faune), humain (la tuerie des éco-gardes) et économique (tourisme), avant d’ajouter que la RDC a cédé 8.000 ha des aires protégées à l’humanité mais ce patrimoine n’est pas protégé par la communauté internationale.

Cette guerre d’agression, a-t-il révélé, a entrainé entre autres la perte en termes d’emplois avec la fermeture des projets touristiques et de certains chantiers de construction des centrales hydroélectriques, l’occupation de certains sites touristiques, le mouvement des populations, le braconnage, la perte des espèces protégées comme des gorilles, etc.

Le ministre du Tourisme a déploré l’attitude de la communauté internationale qui est indifférente à l’insécurité qui prévaut dans ces aires protégées qui relèvent du patrimoine universel. Aussi, a-t-il dit, face à la persistance de l’insécurité le gouvernement pourrait envisager de confier la gestion de ces zones à une administration militaire étant donné que celles-ci se trouvent dans une région sous le régime de l’état de siège.

En effet, a fait remarquer le ministre Muyaya, la communauté internationale est appelée à faire davantage pour sécuriser ces aires protégées d’autant plus qu’elle co-responsable de la situation que nous vivons actuellement dans l’Est du pays.

Stéphie MUKINZI M & ACP

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU