PUBLICITÉ

UNIKIN : Les professeurs vont en grève

Les professeurs de l’université de Kinshasa (UNIKIN) ont annoncé ce mercredi 20 juillet, l’arrêt immédiat de toutes les activités académiques sur le site universitaire.

Cette décision a été prise à l’issue de leur Assemblée Générale extraordinaire qui s’est tenue ce jour afin d’examiner le niveau d’exécution des accords signés entre le banc gouvernemental et le Réseau des Associations des Professeurs des Universités de la RDC (RAPUCO) et de tirer au clair la situation du dossier véhicules des professeurs ainsi que l’exécution du partenariat.

En ce qui concerne le dossier relatif à l’achat des véhicules qui leur sont dédiés, les professeurs accusent le ministre de l’ESU, Muhindo Nzangi, de bloquer l’exécution entière et conforme dudit contrat.

« Malgré les appels au changement d’attitude des parties prenantes, les Professeurs font le constat malheureux que le Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire continue de bloquer l’exécution entière et conforme du contrat de vente des véhicules qui, par ailleurs, revêt de toute urgence un caractère privé, entre le Comite Exécutif de l’APUKIN, de l’APUPN et le concessionnaire », ont-ils déploré.

Les professeurs de l’UNIKIN rappellent qu’alors que depuis 2011 dans un dossier similaire, trois (3) ministres du gouvernement n’avaient reconnu au ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire que le rôle de témoin à la vente, Muhindo Nzangi se seraient octroyé « unilatéralement » le droit et le pouvoir d’effectuer des commandes de véhicules, de dresser la liste des bénéficiaires et, même, s’approprier la distribution à sa guise en violation de toutes les clauses contractuelles et de toute éthique politique.

« Bien plus, toutes les demandes formulées par le Comité Exécutif de l’APUKIN aux fins d’évaluer en profondeur, avec le Ministre de tutelle, toutes les activités jusqu’ici menées ainsi que les actes posés par les intervenants au contrat, sont, jusqu’à ce jour, restées lettre morte », ont renchéri les professeurs.

Par ailleurs, ils indiquent que toutes les promesses faites à Bibwa depuis le mois d’avril 2022 notamment; le paiement de la prime de recherche au mois de juillet 2022, le paiement du salaire de base au mois d’avril 2022, la mécanisation des nouveaux docteurs, la correction des grades et la distribution des véhicules n’ont porté aucun effet jusqu’à ce jour.

Dans cette optique, les professeurs de l’Université de Kinshasa ont levé les options suivantes:

  • L’arrêt immédiat de toutes les activités académiques en observant une grève sèche dés ce mercredi 20 juillet 2022:
  • Le retrait inconditionnel de l’APUKIN du RAPUCO:
  • Le dépôt d’une pétition dénonçant le comportement irrespectueux du Ministre de I’ESU vis-à-vis des professeurs d’université, tout en exigeant sa démission:
  • La réservation exclusive du Ministère de l’ESU au Corps Professoral de la RDC

Toutefois, précise leur communiqué parvenu à POLITICO.CD, les professeurs disent rester ouverts au dialogue et se retrouveront toutes les trois semaines pour évaluation.

Carmel NDEO

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU