PUBLICITÉ

RDC : La CENI lance les travaux de l’atelier d’actualisation des mesures d’application de la loi électorale

Le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Denis Kadima a lancé, le mardi 19 juillet à l’hôtel Platinum, les travaux de l’atelier d’actualisation des mesures d’application de la loi électorale en vigueur en République Démocratique du Congo.

Selon la cellule de communication de la centrale électorale, pendant 6 jours, les experts juristes de la CENI vont s’appliquer à actualiser les mesures d’application de cette loi électorale en prenant en compte les innovations y introduites.

Accompagné du 1er Vice-président, Bienvenu Ilanga, Denis Kadima a tenu à féliciter les juristes de son institution pour apport, lors de l’examen de la loi électorale au niveau des deux Chambres du Parlement, l’Assemblée nationale et le Sénat en l’occurrence.

«Je commence par féliciter notre équipe des juristes pour le travail abattu depuis les travaux de Bibwa durant lesquels vous avez approfondi la question et surtout au niveau des commissions politiques administratives et juridiques des deux Chambres du Parlement, mais aussi au niveau de la plénière et des autres instances de discussion qui ont précédé l’adoption de ce texte combien important pour l’aboutissement de notre travail», a-t-il rappelé.

Aussi, souligne-t-il, le même sérieux qui a prévalu pendant l’adoption de ce texte doit être de mise. Car, indique-t-il, c’est au niveau du règlement qu’ils vont apporter la clarification qui va permettre à ceux qui s’occupent des opérations d’avoir une compréhension claire de ce qui est requis.

«Vous savez que nos opérations de sensibilisation et de vulgarisation dépendent beaucoup des mesures d’application, étant donné que le langage de la loi n’est pas toujours à la portée de tout monde», a fait savoir Denis Kadima.

Par ailleurs, le Premier vice-président de la CENI, Bienvenu Ilanga a invité les participants à mettre à la disposition de la centrale électorale un texte réglementaire qui explicite la lettre et l’esprit de la loi en vue de faciliter au grand public l’appropriation de la loi électorale. Entre-temps, il a émis le vœu que ce texte soit transmis en mode d’urgence à la plénière pour son adoption et faciliter son opérationnalisation.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU