PUBLICITÉ

Ituri : 8 rebelles CODECO condamnés à 20 ans de prison par la cour militaire

Au moins Huit (8) miliciens du groupe armé CODECO ont été condamnés à vingt (20) ans de servitude pénale principale par la Chambre III de la Cour militaire de l’Ituri siégeant au second degré en chambre foraine dans l’enceinte de la prison centrale de Bunia, rapporte, ce mardi 19 juillet 2022, l’ACP.

Ces assaillants sont reconnus coupables par cette juridiction militaire de crime contre l’humanité par meurtre, crime contre l’humanité par déportation, participation à mouvement insurrectionnel et autres crimes inhumains.

S’agissant des actions en réparation, cette juridiction militaire a débouté les quatorze(14) parties civiles et mis hors cause l’Etat congolais par rapport à la demande des parties, celle de le condamner solidairement avec les prévenus.

En date du 10 juin 2019, suite au meurtre du président de la FEC du centre de négoce de Kobu, les assaillants de CODECO ont mené des attaques généralisées dans plusieurs villages de la chefferie de Mambisa, notamment Kpatakpata, Zibiti, Koma, Shachu, Tipo, Loga, où quarante (45) personnes ont été froidement abattues, soixante-six(66) maisons, parmi lesquelles quarante-trois(43) en paille et vingt-trois(23) en tôle, ont été incendiées et détruites.

Plusieurs autorités militaires ont siégé dans cette audience publique délocalisée de Kasenyi à Bunia, notamment le major magistrat Willy Kabanga Mukendi, président, magistrat Billy Bulayi, conseiller à la Cour d’appel, Lt colonel Bernardin Muziko, juge assesseur, commissaire supérieur Frédéric Kambale, juge assesseur, commissaire supérieur adjoint Mike Lukusha avec le concours du major magistrat Emmanuel Ngoie, substitut de l’auditeur militaire supérieur, ministère public et l’assistance du major Bertin Mukonga, greffier du siège.

Serge SINDANI & ACP

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU