PUBLICITÉ

La jeunesse chrétienne combattante du ministère chrétien de combat spirituel célèbre ses 30 ans d’existence

La Jeunesse Chrétienne Combattante (JCC), l’une des branches du «Ministère Chrétien de Combat Spirituel» a débuté ce dimanche 17 juillet 2022 les festivités de célébration de ses 30 ans d’existence.

Ces festivités se tiennent durant deux semaines, soit du 17 au 31 juillet 2022 à la « Cité de Triomphe » sous le thème «Rendons grâces à Dieu qui nous a délivrés et demeurons dans la foi, sans nous détourner de l’évangile que nous avons entendu ».

A cette occasion, plusieurs activités sont prévues. Il y aura des activités spirituelles et récréatives, a annoncé l’un des encadreurs de la JCC, le Dr Remy Kapongo.

«On a deux semaines d’activités. La première est consacrée aux activités purement spirituelles (…) la deuxième semaine qui va suivre c’est la semaine des activités récréatives parce qu’après tout nous sommes en fête», a déclaré le Dr Remy Kapongo, Président de la deuxième conférence internationale de la JCC.

La coordinatrice générale de la JCC Acsa Kaseya Olangi estime qu’en 30 ans les jeunes de «la Jeunesse Chrétienne Combattante» ont impacté que ce soit sur le plan spirituel que professionnel.

«En 30 ans, le Dieu de la JCC, de maman et papa Olangi a eu à impacter la vie des jeunes, dont certains ne connaissaient pas le Seigneur, certains les connaissaient, mais au travers de ce ministère, nous sommes passés des ténèbres à la lumière, nous avons été affranchis, informé, formé et transformé. Et aujourd’hui nous sommes la plupart des messagers et des disciples, nous annonçons la bonne nouvelle et nous impactons non seulement dans le spirituel même dans la société», a-t-elle déclarée à l’issue de cérémonie d’ouverture.

Plusieurs autorités politiques ont également pris part à l’ouverture de cette célébration notamment le ministre de la jeunesse, Yves Bunkulu et le président de l’assemblée provinciale de Kinshasa Godé Mpoyi.

En tant que représentant du gouvernement, le ministre de la jeunesse Yves Bunkulu a demandé aux hommes de Dieu présents à ce culte d’adoration à la « Cité de triomphe » de prier pour la paix en RDC en général, mais particulièrement dans l’Est où sévit la rébellion du M23 soutenue par le Rwanda.

A sa demande, les hommes de Dieu et les fidèles ont prié pour lui et l’inspecteur général des FARDC, le général Amisi Kumba en leurs qualités des représentants des autorités politiques et militaires de la RDC.

Plusieurs délégations venues de quatre coins du monde prennent part à cette grande célébration pour rendre grâces à Jésus-Christ.

Sur ce, une visite guidée à Kinshasa est prévue pour tous ceux qui sont venus de l’étranger, question de leur faire connaître la capitale congolaise.

Notons que le Ministère Chrétien de Combat Spirituel est une œuvre du couple Olangi d’heureuse mémoire. Il compte à ce jour, 160 sièges ou branches dans 56 pays, à travers le monde.

Bernard MPOYI

- Publicité -

EN CONTINU