PUBLICITÉ

RDC: Tout est prêt pour le lancement des appels d’offres de 16 blocs pétroliers et 3 gaziers prévu du 28 au 29 juillet 2022

Le ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu a fait le point sur l’état d’avancement des travaux préparatoires relatifs au lancement officiel des appels d’offres de 16 blocs pétroliers et de 3 blocs gaziers pour l’attribution de droits d’hydrocarbures et les retombées économico-financières en faveur de l’Etat.

Selon compte rendu de la réunion Hebdomadaire du Conseil des ministres consulté par POLITICO.CD, Didier Budimbu a indiqué que la commission ad hoc chargée de l’organisation des appels d’offres est en pleine finalisation de l’élaboration des documents nécessaires relatifs auxdits appels d’offres dont le lancement interviendra à Kinshasa les 28 et 29 juillet 2022.

Didier Budimbu a par ailleurs souligné qu’en ce qui concerne les retombées, une série de frais et autres paiements considérables à percevoir, dans l’immédiat et à court terme, dès la signature du Contrat de Partage de Production (CPP) est attendue. A long terme, cela pourra générer d’importantes ressources financières pour l’Etat.

Dans un autre registre, le ministre des Hydrocarbures a abordé la problématique du chevauchement des certains blocs pétroliers mis en appels d’offres, sur les aires protégées et zones interdites (parcs nationaux, patrimoines culturels, domaines publics/privés touristiques).

Il a rassuré que les « spéculations nourries par les ONG environnementales, en ce moment où le gouvernement s’apprête à lancer les Appels d’Offres des blocs pétroliers et gaziers susmentionnés ne se justifient pas » car, a-t-il rassuré, « tout est fait de manière à respecter scrupuleusement les prescrits de la loi ».

« Il n’y a donc aucun risque de chevauchement de quelle que façon que ce soit », a précisé le Ministre des Hydrocarbures.

Concluant son intervention, le ministre des Hydrocarbure a recommandé la mise sur pied d’une Commission mixte ad hoc Environnement-Hydrocarbures en vue de réflechir et formuler des recommandations pertinentes liées à son secteur, préalable à la participation des délégués congolais à la Conférence de Charm el-Cheikh de 2022 sur les changements climatiques (COP 27).

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU