PUBLICITÉ

Clôture de la quinzaine de l’enfant africain : Sama Lukonde rassure de sa détermination pour assurer la protection de l’enfant

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a clôturé, ce mardi 12 juillet à l’Académie des Beaux-Arts à Kinshasa, la quinzaine de l’enfant africain, organisée par le Ministère du Genre, Famille et Enfant, en partenariat avec la Fondation CAFED. Cette quinzaine était tournée autour du thème : «Élimination des pratiques néfastes affectant les enfants : Progrès sur les politiques et pratiques depuis 2013».

D’après la Ministre du Genre, Gisèle Ndaya Luseba, la journée de l’enfant africain de cette année 2022 est célébrée dans un contexte de réévaluation des engagements pris sur les approches, politiques, programmes et la législation qui ont été adoptés par les Etats membres depuis la célébration de Journée de l’enfant africain de 2013.

À cet effet, elle a tenu à remercier le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde pour son sens managérial avec lequel il conduit la politique du Gouvernement par la mise en œuvre de la vision du Chef de l’État, Félix Tshisekedi pour ses orientations qui permettent de parvenir aux objectifs du ministère du Genre dont elle a la charge.

Pour sa part, le Chef du gouvernement congolais, Sama Lukonde a salué le travail de qualité que réalise avec «bravoure et dévouement» la Ministre du Genre à qui il a rassuré de tout son accompagnement permanent dans la conduite de sa mission.

«Respectueux de ses engagements internationaux d’une part ayant inscrit l’enfant au cœur de ses politiques et aux programmes de développement d’autre part, la RDC consacre chaque année une quinzaine à l’enfant africain et précisément à l’enfant congolais. Au delà de cette commémoration, il s’agit pour les États Africains préoccupés par le bien-être de leurs enfants et partant du devenir du continent de marquer un temps de réflexion sur les conditions de vie des enfants en Afrique, de faire le point sur la situation des violations des droits de l’enfant et de renouveler leurs engagements à prendre des mesures appropriées afin d’assurer davantage le mieux être à l’enfant », a-t-il déclaré.

En outre, il a rassuré les uns et les autres de sa détermination à ne ménager aucun pour assurer la protection de l’enfant et son mieux être par la mise en œuvre effective de toutes les dispositions des institutions juridiques en la matière notamment la loi portant protection de l’enfant.

Il sied de signaler que Bientôt le Conseil National de l’enfant, dont le projet de décret est déjà soumis à la signature du Premier Ministre sera opérationnel afin d’assurer la protection sociale de l’enfant conformément à la loi portant protection de l’enfant.

Christian Okende

- Publicité -

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

EN CONTINU