PUBLICITÉ

Mboso à la 51ème Assemblée plénière du FP-SADC: « Nul n’ignore que le M23 constitue le bras armé du Rwanda en RDC »

Le Président du Forum Parlementaire de la SADC et Président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’kodia a présidé, ce lundi 11 juillet depuis Lilongwe, capitale du Malawi, la cérémonie d’ouverture de la 51ème Assemblée plénière du Forum Parlementaire de la SADC, en présence du Président de la République du Malawi, Lazarus McCarthy Chakwera.

Dans son allocution d’ouverture, le Président de la Chambre Basse du Parlement congolais a tenu à rappeler le rôle joué par le Malawi au côté de l’Afrique du Sud et de la Tanzanie dans la constitution et l’opérationnalisation de la Brigade d’intervention rapide de la MONUSCO, en 2012, qui a contribué à la défaite du M23, mouvement terroriste qui sévit à l’Est de la RD. Congo, constitue une des preuves «éloquentes» de la cohésion inébranlable.

«Au nom du Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi et de l’ensemble du peuple congolais aux pays membres de la SADC, je vous exprime notre profonde gratitude et notre attachement. C’est ici l’occasion de souligner l’unité de notre région face aux situations d’insécurité préoccupantes qui perdurent en RDC et au Mozambique», a indiqué Christophe Mboso.

D’après lui, en effet, nul n’ignore que les populations de ces deux pays paient un lourd tribut des affres du terrorisme. Ces deux Etats, la RDC et le Mozambique, indique-t-il, attendent des parlementaires de la SADC, la condamnation «sans équivoque» de l’activisme des groupes terroristes et des Etats qui les soutiennent.

« Nul n’ignore que le M23 constitue le bras armé du Rwanda en RDC. Par ailleurs, je salue les efforts de médiations du Président de la République de l’Angola, Joao Lourenço pour mettre fin à cette guerre d’agression de la RDC par le Rwanda. Avant de conclure mon allocation, je félicite ma collègue, Catherine Gotani Hara, Présidente de l’Assemblée nationale du Malawi, pour son leadership dans l’organisation de cette session plénière, dans la magnifique ville de Lilongwe. Je vous remercie de votre attention et vous souhaite une agréable 51ème session de l’Assemblée plénière», a-t-il déclaré.

Il y a lieu de noter que cette 51ème Assemblée plénière a pour thème : «Vers l’efficacité énergétique, la viabilité et l’autosuffisance dans la région de la SADC.

À en croire Christophe Mboso, ce thème traduit les préoccupations actuelles sur les questions de l’énergie, du changement climatique et sur la sécurité alimentaire. Aussi, dit-il, la crise multiforme qui découle de ces sujets obligent les Etats de la région à s’orienter vers des solutions innovantes, notamment des énergies vertes, renouvelables et non polluantes, tout en veillant à ce que leur coût soit accessible aux concitoyens.

Pour Mboso, les délibérations autour dudit thème permettront aux parlementaires de mettre à la disposition de leurs gouvernements respectifs des propositions innovantes.

« Comme indiqué dans ce thème, résoudre cette crise permettra aux États de la SADC de se libérer des entraves énergétiques, qui plombent le développement. Pour garantir l’autonomie en matière de production de l’énergie, il nous revient d’assurer la promotion des législations qui favorisent ce secteur. Mener une bonne politique en cette matière donnerait la possibilité à nos États de réaliser les économies et donc de renforcer leur indépendance. Il nous appartient, comme parlementaires, d’interagir ensemble et de développer des stratégies de coopération qui faciliteront le transfert de compétences et de connaissances ainsi que le partage de technologies. En procédant ainsi, nos États mutualiseront leurs efforts et tireront des avantages profitables à tous», a fait savoir Christophe Mboso.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU