PUBLICITÉ

RDC : L’évolution démographique qui pourrait atteindre 278 millions d’habitants d’ici 2050 inquiète le gouvernement

Comme chaque année le 11 juillet, l’humanité célèbre la journée mondiale de la population. Pour 2022 le thème retenu est « un monde de 8 milliards d’habitants vers un avenir resiliant; exploiter les opportunités et garantir des droits et des choix pour tous ».

Dans un message prononcé à cette occasion, le Ministre d’état, Ministre du plan Christian Mwando Simba a déclaré que les pays du monde dont la RDC célèbrent cette journée :« afin de sensibiliser davantage les Nations aux inter-relations des populations, developpement et environnement, et attirer l’attention sur l’urgence et l’mportance des problèmes démographiques. »

Évoquant le cas de la RDC, Christian Mwando a exprimé l’inquiétude du gouvernement au regard de l’évolution démographique de la population congolaise qui pourrait atteindre 278 millions d’habitants d’ici 2050, chose qui sera en inadéquation face aux besoins sociaux dont l’habitat et les infrastructures.

« Les projections faites à ce jour, selon l’annuaire statistique 2020, renseignent que la RDC compte plus de 90 millions d’habitants en majorité jeunes. Durant ces 15 dernières années, le pays a affiché en moyenne annuelle un taux de croissance démographique de 3,1%. Si ce rythme d’expansion persistait, en 2050 le pays comptera 278 millions d’habitants avec ce que cela implique comme solicitation sur l’habitat et les infrastructures sociales de base », a-t-il indiqué.

Pour le Ministre du plan, la journée mondiale de la population rêvet un intérêt particulier pour la RDC qui fait face aux défis majeurs liés à la trilogie population – développement – environnement. « Il s’agit notamment de la forte fécondité au niveau national couplée à la précocité, la mortalité maternelle élevée, la violence sexuelle très courante, et l’absence des données à jour et fiable pour la planification du développement, le dernier récemment de la population et de l’habitat datant de 1984», a-t-il expliqué.

Pour faire face au choc et aux enjeux de l’évolution de la population, Christian Mwando a rappelé l’engagement du gouvernement de la République Démocratique du Congo sur les options stratégiques notamment :

  • Doter le pays des politiques nationales qui prennent en considération la dynamique de la population, les relations entre les sexes (…);
  • Disposer impérativement de la politique nationale de la population mettant au centre le bien-être pour atteindre les objectifs du développement durable;
  • Mettre en œuvre sur le leadership du Président de la République, le programme de couverture santé universelle en vue d’améliorer la prise en charge des groupes vulnérables des femmes enceintes, des accouchements et des soins aux nouveaux-nés à travers le pays;
  • Relancer sous le leadership du Président de la République, la campagne nationale pour la tolérance zéro contre la violence basée sur le genre y compris les questions de prévention contre les exploitations et abus sexuels;
  • Réaliser le deuxième recensement général de la population et de l’habitat, qui permettra de connaître le nombre d’habitants en RDC (…);
  • Poursuivre les réformes pour la capture du dividende démographique notamment par la promotion des investissements en faveur de la planification familiale, la santé, l’éducation et la politique économique.

Saisissant l’occasion de la journée mondiale de la population, le Ministre du plan a exprimé aux partenaires techniques et financiers, et plus particulièrement au Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), les remerciements du gouvernement pour leur appui dans la prise en compte des besoins des femmes et des enfants, et a lancé un appel à tous les acteurs du développement pour investir dans la lutte contre la mortalité maternelle et infantile, la promotion de la planification familiale, la prévention et la lutte contre les violences basées sur le genre, ainsi que l’amélioration du système des statistiques nationales.

Pour rappel, c’est depuis 1990, que l’Assemblée Générale des Nations Unies, avait décidé de pérenniser cette journée, en souvenir du 11 juillet 1987 date à laquelle la population mondiale avait franchi le cap de 5 milliards d’habitants.

Junior Ngandu

- Publicité -

EN CONTINU