PUBLICITÉ

Le gouvernement note des indices satisfaisants pour la qualification de la RDC au Millenium Challenge Corporation

La République Démocratique du Congo a enregistré des progrès significatifs dans le processus de sa qualification au Millenium Challenge Corporation (MCC), programme innovant et incitatif des Etats-Unis d’Amérique pour favoriser le développement des pays qui s’engagent dans ce processus compétitif. L’annonce a été faite par le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, au cours de la soixantaine unième réunion du conseil des ministres.

Candidate depuis 2019, la République Démocratique du Congo a, selon le ministre des Finances, réuni à ce jour sept indicateurs performants sur les 20 prévus de Millenium Challenge Corporation alors qu’elle n’en réunissait que trois au moment de son engagement. Il s’agit notamment de :

  1. La politique budgétaire (91%);
  2. La création d’entreprises (71%);
  3. La protection des ressources naturelles (51%). Ils sont passés à cinq (5) en 2021, soit deux de plus;
  4. L’inflation et (5) le taux d’achèvement de l’éducation primaire des filles (54%).

Le ministre Nicolas Kazadi a précisé qu’en 2022, la RDC a ajouté deux (2) autres indicateurs positifs, en l’occurrence :

  1. La politique commerciale (79%);
  2. Le respect de l’équilibre genre dans l’économie (89%).

Nicolas Kazadi a en outre, souligné que ces progrès résultent des efforts croissants du gouvernement, notamment les réformes menées pour la transparence, le contrôle et la redevabilité, facilité au commerce et la nomination des femmes à plusieurs niveaux de responsabilités au gouvernement (30%), dans les entreprises publiques et les services de l’Etat ainsi que l’amélioration du climat des affaires, qui, à l’en croire, donne l’espoir de l’évolution vers la qualification du pays.

La tenue des états généraux de la communication et des médias ainsi que la mise en œuvre en cours des recommandations y relatives a aussi contribué à enregistrer des progrès pour ce qui concerne le critère sur la liberté d’expression. « L’adoption prochaine de la nouvelle Loi sur l’exercice de la liberté de la presse et celle de la Loi sur l’accès à l’information publique nous permettra de faire un bond significatif », a-t-il ajouté.

Le ministre des Finances a souligné que cette avancée renforce l’espoir de qualification grâce à la volonté politique affichée par le gouvernement qui a engagé le pays dans le processus MCC, à travers des réformes structurelles courageuses.

Nicolas Kazadi a conclu en insistant sur le fait que la satisfaction de la RDC à ce processus entrainera l’octroi d’une importante subvention financière pour construire des infrastructures afin de créer de nouvelles opportunités de développement et de réduction de la pauvreté.
Un programme « compacte » MCC consacrera une victoire et une percée politique et diplomatique qui permettra d’attirer d’autres investissements privées en République Démocratique du Congo.

« La prochaine étape consistera en la publication des assignations détaillées aux différents Ministères pour accélérer la qualification de notre pays », a-t-il conclu.

Millennium Challenge Corporation (MCC) est une agence bilatérale d’aide étrangère des États-unis. Il s’agit d’une agence indépendante distincte du département d’État et de l’USAID. Il accorde des subventions aux pays qui ont été déterminés à avoir de bonnes politiques économiques et un potentiel de croissance économique. Le processus de qualification par pays est objectif, impliquant des scores fournis par des tiers dans 20 domaines différents.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU