PUBLICITÉ

Kinshasa zéro trou: Alexis Gisaro présente un rapport « satisfaisant » sur l’état d’avancement des travaux

Le ministre d’Etat, ministre des Infrastructures et Travaux Publics, Alexis Gisaro, a fait un rapport sur l’état d’avancement des projets d’entretien et de construction de la voirie dans la ville de Kinshasa. C’était durant la 61ème réunion du conseil des ministres qui a eu lieu vendredi 8 juillet 2022 par visioconférence.

À en croire le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya Katembwe, le conseil a pris acte de cette note d’information.

Alexis Gisaro avait présenté lors de la réunion du conseil des ministres tenue vendredi 29 avril dernier, l’évolution du projet Kinshasa Zéro trou, qui, à l’en croire, vise à mettre un terme aux embouteillages et bouchons devenus récurrents à Kinshasa.

« S’agissant du projet Kinshasa Zéro Trou, le ministre d’État, ministre des Infrastructures et Travaux Publics a indiqué que nous en sommes encore à la première phase pour laquelle l’Office des Voiries et drainage (OVD) a perçu tout ce qui lui était dû. Les travaux peuvent se terminer dans les six prochaines semaines », avait indiqué le compte-rendu du porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya Katembwe.

Pour l’Observatoire de la Dépense Publique (ODEP), le projet « Kinshasa zéro trou » n’a pas de note de calcul ni de cahier des plans (généraux et détaillés) de construction. Il l’a fait savoir dans son rapport sur l’exercice fiscal 2021.

« Le projet est implémenté dans la même configuration que le projet «Tshilejelu » et le programme de 100 jours : sans note de calcul, ni étude de base ; pas de cahier des plans (généraux et détaillés) de construction, permettant aux soumissionnaires de comprendre le type et la complexité des travaux envisagés et de pouvoir chiffrer les prix ; pas de calendrier d’exécution des travaux ; l’absence de cahier de clauses administratives générales ainsi que le cahier des clauses techniques générale ou particulière auquel le soumissionnaire est spécifiquement assujetti », révèle le document de l’ODEP.

Signalons que ces travaux concernent la réhabilitation de 85,99 Kilomètres pour un coût global de 32 millions USD. Ils ne concernent que la ville de Kinshasa (ses 4 districts). La phase générique du projet « Kinshasa zéro trou » consiste à réhabiliter 39 kilomètres avec 19 artères. 46 kilomètres, 43 avec 27 artères à la deuxième phase.

Christian Malele

- Publicité -

EN CONTINU