PUBLICITÉ

Nord-Kivu : Les affrontements entre les FARDC et le M23 occasionnent près de 2600 ménages des déplacés à Buhuri

Des combats entre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et les terroristes du M23 dans le territoire de Rutshuru ont occasionné environ 2600 ménages de déplacés à Buhuri dans le groupement Kisigari, dans la province du Nord-Kivu.

Selon les sources onusiennes, la société civile locale a indiqué, ce samedi 9 juillet, que ces familles ont fui les accrochages entre les FARDC et le M23 dans les groupements Bweza et Jomba. Les mêmes sources renseignent que ces déplacés vivent dans des conditions difficiles.

À en croire un habitant de ce coin, ces déplacés n’ont pas accès aux soins de santé car les responsables de différentes structures sanitaires ont annoncé l’insuffisance de médicaments mais également de toilettes et bornes fontaine qui sont moins nombreux. Aussi, dit-il, la nourriture est un besoin urgent à cette population souffrante.

Selon les informations rapportées par la Radio Okapi, cet habitant du village Buhuri en appelle les autorités gouvernementales et les humanitaires à intervenir en faveur de ces ménages de déplacés qui, du reste, sont dépourvus de tout. Ils vivent, précise-t-il, les uns dans les écoles et les églises alors que d’autres passent nuit à la belle étoile.

Il y a lieu de noter que les combats se poursuivent dans le territoire de Rutshuru entre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo et les terroristes du M23.

Les combats se poursuivent alors que la tripartite Angola-RDC-Rwanda avait adopté, lors du Sommet de Luanda, une feuille de route qui prévoit notamment la cessation immédiate des hostilités et le retrait immédiat et sans condition au M23 de ses positions en RDC; la volonté de normalisation des relations diplomatiques entre Kinshasa et Kigali ainsi que toute exploitation des ressources naturelles doit se faire dans le strict respect de la souveraineté des Etats.

Pour rappel, c’est depuis le mois de mars dernier que les FARDC et le M23 s’affrontent dans les groupements Bweza, Jomba et Kisigari dans le territoire de Rutshuru.

Kinshasa et Kigali s’accusent mutuellement. Le gouvernement congolais accuse Kigali d’appuyer les terroristes du M23 qui ont occupé certaines localités dans la partie Est de la RDC dont la cité de Bunagana. Des accusations rejetées par le pouvoir de Kigali qui soutient que l’armée congolaise travaille en connivence avec la rébellion de FDLR.

Christian Okende

- Publicité -

EN CONTINU