PUBLICITÉ

Nord-Kivu : L’attaque de Lume attribuée aux Maï-Maï Yira (FARDC)

Le Capitaine Antonny Mualushayi, porte-parole des opérations Sokola1 grand Nord, a attribué vendredi les massacres de Lume de la nuit du jeudi au vendredi au secteur de Ruwenzori, dans le territoire de Beni, aux combattants Mai mai Yira, commandés par Kambale Dido.

Il a indiqué que, lors de cette attaque menée contre la population civile et une structure sanitaire de la place, les Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) qui étaient en patrouille vers le centre de Mutwanga, ont pourchassé l’ennemi dans son retranchement.

« Neuf civils dont quatre patients et un personnel soignant Makayanga Bwera ont été calcinés dans le bâtiment de cette structure sanitaire au côté de 10 autres maisons incendiées », a-t-il indiqué, précisant que les FARDC ont neutralisé trois rebelles et l’un d’eux a été capturé.

Il a indiqué qu’un couvre-feu a été décrété à Lume de 19heures à 5heures locales pour permettre aux services de sécurité de jouer pleinement son rôle à des heures vespérales.

Il a appelé la population à jouer pleinement son rôle au lieu de se lancer dans des confusions qui profitent à l’ennemi commun de tous : le terroriste ADF/MTM).

« Suite à cette psychose qui semble reprendre face au secteur de Ruwenzori, la population se déplace massivement les uns vers Kasindi et les autres à Beni, des entités supposées sécurisées », a indiqué le bourgmestre de cette municipalité, Kasereka Isse Mighambo, qui a appelé ses administrés à respecter les heures du couvre-feu décrété dans la contrée par l’administrateur du territoire de Beni, le colonel Charles Omeyonga Euta.

Stéphie MUKINZI M & ACP

- Publicité -

EN CONTINU