PUBLICITÉ

Décès de l’ex-président angolais: Un deuil national d’un jour sera décrété en RDC à la date des obsèques

La République Démocratique du Congo va observer un deuil national d’un jour en hommage à l’ancien président angolais, José Eduardo Dos Santos, ami de la RDC, décédé en Espagne. La décision est du Président congolais, Félix Tshisekedi contenue dans son message de condoléances adressées au peuple angolais et la famille biologique de l’illustre disparu.

Dans son message, Félix Tshisekedi regrette le décès d’un ami de la République Démocratique du Congo qui a, pendant des années durant, affiché un soutien indéfectible à la sauvegarde de l’intégrité territoriale de la RDC face aux velléités belliqueuses de ses ennemis, notamment dans les heures les plus sombres de son histoire récente.

« Le Chef de l’État présente, au nom du peuple congolais et au sien propre, ses condoléances les plus attristées à la famille de l’illustre disparu ainsi qu’à la République sœur d’Angola », peut-on lire dans un communiqué de la présidence.

Afin d’honorer sa mémoire, un jour de deuil national sera décrété en République Démocratique du Congo à la date des obsèques de ce dernier.

L’ancien président Édouardo Dos Santos décédé à l’âge de 79 ans, avait des liens étroits avec la RDC pour y avoir vécu. Il habitait Kinshasa et en tant qu’amateur de la musique, il avait joué dans un orchestre Kinois. Il était aussi le beau-père de feu Sindika Dokolo, activiste congolais des droits humains et fondateur du mouvement citoyen « Le congolais debout ».

La santé de l’ex-président angolais s’est beaucoup dégradée ces derniers mois et il se trouvait dans un état critique après son hospitalisation. Malade depuis de longues années, le 23 juin de cette année, il avait eu un arrêt cardiaque avant d’être transféré en Espagne où il était en soins intensifs. C’est finalement à Barcelone où José Eduardo dos Santos, qui a été aux commandes de l’Angola pendant 38 ans a tiré sa révérence.

Carmel NDEO

- Publicité -

EN CONTINU